Marchés publics : encore trop peu d’entreprises togolaises

07/09/2011
Marchés publics : encore trop peu d’entreprises togolaises

Trop peu d’entreprises togolaises gagnent des marchés publics dans le cadre de la politique de grands travaux lancée par le gouvernement et financée, en partie, par les bailleurs de fonds. 

C’est le constat dressé mardi par la Chambre de commerce et d’industrie du Togo (CCIT). Les raisons ? Le manque de solidité financière, l’absence de références sérieuses et d’expertise et des carences évidentes en matière de gestion des marchés publics, de participation aux appels d’offres et d’exécution.

La CCIT et l’Union européenne, via le programme « Pro Invest » espèrent inverser la tendance.

Pour Jonathan Fiawoo, le président de la Chambre, « Il est essentiel d’améliorer l’accès des entreprises à l’information sur les mécanismes de financement, les procédures de passation des marchés publics, les opportunités d’affaires, l’accompagnement des entreprises à soumissionner aux marchés. Il faut également que les entreprises créent des consortiums sur certains projets».

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Intégration technologique

Tech & Web

La Cédéao veut parvenir à l’intégration, y compris pour tout ce qui concerne le secteur des télécommunications, très porteur.

Au Maroc, Agadazi explique comment le Togo combat la pauvreté

Développement

Lutter contre la pauvreté est a priorité des priorités pour le gouvernement. De nombreuses initiatives ont vu le jour.

L'AIBA veut populariser la boxe au Togo

Sport

L’International boxing association (AIBA) a lancé vendredi l’année de la boxe en Afrique destinée à promouvoir cette discipline sur le continent.

Une justice en mouvement

Justice

Une étude réalisée par Afrobaromètre révèle que dans la plupart des pays africains, des obstacles majeurs entravent encore l'accès des citoyens à la justice.