Marchés publics : encore trop peu d’entreprises togolaises

07/09/2011
Marchés publics : encore trop peu d’entreprises togolaises

Trop peu d’entreprises togolaises gagnent des marchés publics dans le cadre de la politique de grands travaux lancée par le gouvernement et financée, en partie, par les bailleurs de fonds. 

C’est le constat dressé mardi par la Chambre de commerce et d’industrie du Togo (CCIT). Les raisons ? Le manque de solidité financière, l’absence de références sérieuses et d’expertise et des carences évidentes en matière de gestion des marchés publics, de participation aux appels d’offres et d’exécution.

La CCIT et l’Union européenne, via le programme « Pro Invest » espèrent inverser la tendance.

Pour Jonathan Fiawoo, le président de la Chambre, « Il est essentiel d’améliorer l’accès des entreprises à l’information sur les mécanismes de financement, les procédures de passation des marchés publics, les opportunités d’affaires, l’accompagnement des entreprises à soumissionner aux marchés. Il faut également que les entreprises créent des consortiums sur certains projets».

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.