Marchés publics : l’ARMP veut responsabiliser les banques

19/02/2016
Marchés publics : l’ARMP veut responsabiliser les banques

Les banques doivent soutenir leurs clients

L’Autorité de réglementation des marchés publics (ARMP) est parvenue à créer un cadre légal propice à la transparence des appels d’offres. La chasse aux fraudeurs et aux dossiers bidon se poursuit et porte ses fruits. Plusieurs entreprises indélicates ne pourront plus soumissionner pendant plusieurs années.

Il n’en reste pas moins que les entreprises clean, candidates aux marchés publics, doivent surmonter un certain nombre d’obstacles avant de voir leur dossier pris en compte par l’ARMP.

Le problème vient, notamment, des banques qui s’avèrent bien souvent incapables d’accompagner leurs clients. Que ce soit en matière de financement, de garanties ou de délivrance d’attestations qui ne comportent aucune donnée précise sur la solidité du client, ce qui laisse penser à une absence d’engagement réel.

Ce sont des contraintes majeures pour tous ceux qui postulent à un marché public.

C’est la raison pour laquelle l’ARMP a tenu à réunir vendredi les responsables des banques et des établissements financiers pour évoquer ce contexte et les inciter à faire plus et mieux.

Il a été convenu d’améliorer l’implication des institutions bancaires dans l’accompagnement des soumissionnaires ou des titulaires de marchés publics afin qu’elles apportent leurs contributions aux efforts de développement déployés par le gouvernement.

Il n’y à plus qu’à mettre en pratique ces bonnes résolutions.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

As Togo-Port rencontrera un club soudanais le 10 mars

Sport

As Togo-Port rencontrera le 10 mars prochain à Lomé Al Hilal FC du Soudan à l’occasion des 16e de finale de la Ligue africaine des champions de la CAF.

Les notaires togolais vont passer à l'Acte authentique électronique

Justice

Le nouveau président de la Chambre des notaires, Me David Koffi Tsolenyanu, a pris ses fonctions jeudi.

Guinée Bissau : non aux sanctions !

Cédéao

Les 19 personnalités bissau-guinéennes, récemment sanctionnées par la Cédéao pour non respect de l’Accord de Conakry, constestent cette décision.

Nomination des nouveaux commissaires

Cédéao

Lomé a accueilli pendant deux jours la 18e session extraordinaire du conseil des ministres de la Cédéao.