Marchés publics : le secteur privé à la traîne

22/06/2015
Marchés publics : le secteur privé à la traîne

Méconnaissance des procédures et fourniture de faux

A peine 37% d’entreprises privées togolaises ont participé à des appels d'offres publics l’année dernière, a indiqué lundi Théophile René Kapo, le directeur général de l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP). 

Plusieurs raisons expliquent ce faible engagement, une faible connaissance des procédures de la commande publique et des défaillances constatées à l’ouverture des dossiers, mais il y aussi des pratiques frauduleuses (fourniture de faux documents administratifs et comptables) qui ont exclu de nombreuses sociétés sous le coup de mesures disciplinaires.

Pour toutes les entreprises en situation régulière, l’ARMP organise jusqu’au 4 juillet prochain des formations relatives à la soumission d’appels d’offres publics.

‘Le secteur privé constitue le symbole de la vitalité économique d’un pays. Il est nécessaire de s’assurer qu’il dispose de toute l’information pour participer efficacement à la vie économique, notamment via la commande publique’, explique Théophile René Kapou.

L’ARMP veille à ce que tout le processus de sélection et d’attribution soit irréprochable.

Les sociétés indélicates sont systématiquement écartées et sanctionnées. En cas de conflit lors d’un appel d’offres, le Comité de règlement des différends (CRD) est chargé d’arbitrer.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Coopération agricole avec Israël

Cédéao

Le ministre de l’Agriculture, Ouro-Koura Agadazi, effectue depuis lundi une visite de travail en Israël.

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.

Les inégalités entre les genres coûtent une fortune à l'Afrique

Développement

L’édition 2016 du rapport sur le développement humain en Afrique, réalisé par le PNUD, a été présentée lundi à Lomé.

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.