Méga financement pour le Port de Lomé

15/01/2013
Méga financement pour le Port de Lomé

La Société financière internationale (SFI, Groupe Banque mondiale), a annoncé la concrétisation d'un financement de 225 millions d'euros en faveur de « Lomé Container Terminal » (LCT). La SFI a mobilisé un consortium de bailleurs de fonds composé de la Banque africaine de développement (BAD), la DEG - Deutsche Investitions - und Entwicklungsgesellschaft mbH - allemande, de la FMO néerlandaise, du Fonds de l'OPEP pour le développement international (OFID) et de la PROPARCO française. 

La LCT utilisera ces fonds pour développer un nouveau terminal de transbordement de conteneurs dans le port de Lomé. 

C’est le projet d'investissement privé le plus important jamais réalisé au Togo ; il un jouera un rôle fondamental pour réduire les coûts et les obstacles aux échanges et stimuler l'intégration régionale.   

Lomé dispose de l'un des rares ports naturels en eau profonde d'Afrique de l'Ouest et centrale et sa position lui permettra de tenir lieu de plateforme de transbordement pour l'Afrique de l'Ouest. Une fois achevé, la capacité de manutention annuelle du terminal atteindra l'équivalent de 2,2 millions conteneurs de vingt pieds. Cette plateforme permettra aux compagnies maritimes de déployer leurs plus grands porte-conteneurs en Afrique de l'Ouest et centrale. Elle permettra également de réaliser des économies d'échelle qui réduiront dans une large mesure les frais de transport au niveau régional. 
 
 La LCT est détenue à 50/50 par Global Terminal Limited (GTL) et China Merchants Holdings (CMHI). La Mediterranean Shipping Company (MSC), la deuxième plus grande compagnie maritime du monde, s'est engagée à être le principal client du terminal. 
 
 « Les infrastructures constituent à l'heure actuelle l'un des plus grands obstacles à la poursuite du développement de l'Afrique, et le terminal à conteneurs de Lomé est la preuve que les investissements privés apportent une contribution essentielle au développement des infrastructures sur le continent », a indiqué Bernie Sheahan, vice-président par intérim pour les régions Amérique latine et Caraïbes, Afrique subsaharienne et Europe occidentale de la SFI.  
 
 Le coût total du projet est estimé à 324 millions d'euros. Il s'agit de l'investissement direct étranger le plus important jamais réalisé par le secteur privé au Togo.   

En photo : Dammipi Noupokou, le ministre des Transports et Dr. Fu Yuning, président de China Merchants Group (CMHI), le 21 novembre 2012 à Hong Kong 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Burundi : la délicate mission d’Edem Kodjo

Diplomatie

L’ancien Premier ministre togolais Edem Kodjo a été désigné par l’Union africaine en qualité de médiateur dans la crise politique qui secoue le Burundi.

Tom Saintfiet opérationnel dès la semaine prochaine

Sport

Le nouveau sélectionneur des Eperviers, le Belge Tom Saintfiet, devrait signer officiellement son contrat la semaine prochaine à Lomé.

Sujet prématuré et inapproprié

Cédéao

L'idée d'amender le protocole de la Cédeao sur la démocratie et la bonne gouvernance a été envisagée lors des préparatifs de la 47e session de la conférence des chefs d'Etat et de gouvernement de l’organisation qui s’est déroulée en début de semai...

Rétablir l’honneur de la justice

Justice

Le corporatisme judiciaire est ainsi fait que lorsqu’il s’enfonce dans l’erreur il faut une trentaine d’années pour que la vérité se rétablisse.