Meilleure gestion des ressources minières

14/12/2009
Meilleure gestion des ressources minières

Le Premier ministre Gilbert Houngbo a ouvert lundi un atelier sur l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE), organisé conjointement par le gouvernement togolais et la Banque mondiale.

Pour assurer une meilleure gestion des ressources minières et accompagner une politique de bonne gouvernance, le Togo a décidé d’adhérer à l’ITIE. Il s'agit d’un programme qui vise à assurer la transparence des paiements et des revenus générés par les industries extractives, de rendre ces informations accessibles à la société civile et au grand public, et à permettre que la richesse tirée de ces industries contribue de façon efficace à la croissance économique et à la réduction de la pauvreté.

En choisissant d’adhérer à l’ITIE, le Togo s’est engagé résolument à assurer la transparence et une gestion saine du secteur minier.

Des fonctionnaires du ministère de l’Economie et des Finances, des partenaires en développement et les médias participent aux travaux qui « En manifestant son intention d’adhérer à cette initiative d’envergure mondiale, le Togo réaffirme sa détermination à œuvrer pour que les richesses créées par ses industries minières contribuent de façon efficiente à la croissance économique et à la réduction de la pauvreté » a déclaré le Premier ministre Gilbert Houngbo.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Esprit de compromis

Cédéao

La Cédéao a invité les responsables politiques togolais à s'engager très rapidement dans un processus de dialogue.

Solution en vue à Bissau ?

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, a rencontré vendredi à Abuja son homologue de Guinée Bissau.

Innover pour une santé de meilleure qualité

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu jeudi au CHR d’Atakpamé (région des Plateaux) qui expérimente depuis plusieurs mois un processus de gestion externe.  

Les priorités de la BM pour 2018

Développement

Joëlle Dehasse, la représentante de la Banque mondiale à Lomé, a indiqué les priorités de son institution pour l’année prochaine.