Mieux contrôler le secteur informel

03/09/2009
Mieux contrôler le secteur informel

Au Togo, comme partout ailleurs en Afrique, le secteur informel se développe dans l'anarchie et dans l'opacité la plus totale. Essentiel à la machine économique, créateur d'emplois, il échappe néanmoins à toute fiscalité, ce qui ne fait pas l'affaire du Trésor public. Selon les chiffres obtenus auprès du ministère de l'Economie, le business informel contribuerait à hauteur de 44% du PIB national et emploierait  85.000 personnes.

Les autorités n'entendent pas le freiner ; elles souhaitent simplement l'organiser et mieux le contrôler.C'est l'objet d'une réunion qui s'est ouverte mercredi à Lomé sous les auspices du ministère du Commerce et de la Promotion du secteur privé.

Des représentants du secteur informel ont été invités par le ministre, Guy Lorenzo, à mettre en pratique les principes de l'entreprise moderne adoptant une comptabilité simplifiée.

« Le gouvernement considère les acteurs du secteur informel comme des partenaires précieux pour l'économie nationale qu'il faut encadrer, organiser et assister en vue d'assurer leur ascension », a déclaré M. Lorenzo.

Selon une étude menée par la direction nationale de la statistique et de la comptabilité nationale, ce secteur a généré en 2001 (derniers chiffres connus), une valeur ajoutée de 426 milliards de Fcfa.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un nouveau marché pour la ville de Bafilo

Développement

L’Etat va investir 450 millions de Fcfa pour la construction du nouveau marché de Bafilo (Nord du Togo, 26.000 habitants).

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.

Faux médicaments : la gendarmerie met la pression sur les trafiquants

Santé

La gendarmerie a saisi récemment un important lot de médicaments contrefaits. Les trafiquants sont de mieux en mieux organisés.