Mondialisation : les conseils d’Hubert Védrine

25/06/2010
Mondialisation : les conseils d’Hubert Védrine

« Atouts et handicaps de l'Afrique dans la mondialisation ». Tel était le thème d’une conférence animée vendredi à Lomé par l’ancien ministre français des Affaires étrangères, Hubert Védrine, devant plusieurs centaines de cadres de l’administration.
M. Védrine ne doute pas des atouts dont dispose l’Afrique pour tirer partie de la mondialisation, à condition toutefois qu'elle améliore son niveau d'organisation et de formation de la société.
"Il est essentiel que l'Afrique tire profit de l'intérêt que suscite actuellement le continent auprès des grandes puissances. Mais la chance de disposer de richesses énergétiques et minières ne suffit pas ; il faut augmenter le niveau de formation et d'organisation des Etats africains », a déclaré M. Védrine qui a également encouragé l’Afrique à parler d’une seule voix pour défendre ses intérêts vis-à-vis des partenaires internationaux.
La conférence a été ouverte par le ministre de la Fonction publique et des Réformes administratives, Solitoki Esso, en présence de plusieurs membres du gouvernement et de l'ambassadeur de France au Togo, Dominique Renaux.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les nouvelles tendances du tourisme mondial

Tourisme

Comme chaque année, le Togo sera présent au Salon IFTM Top Resa qui se déroule du 25 au 28 septembre à Paris.

Il est important de savoir d’où l’on vient

Diaspora

Diplômé de l’Ecole de diplomatie et de relations internationales de l’université Seton Hall,  Erick Agbleke vient de passer son été comme stagiaire à l’ambassade américaine à Lomé.

Aného : une nouvelle vie pour la ville tricentenaire ?

Culture

Dans une thèse de doctorat présentée récemment, un étudiant togolais propose d'injecter 700 millions dans la réhabilitation culturelle d'Aného.

Le Togo s'est débarrassé des CFC

Environnement

Le Togo est parvenu à se débarrasser presque totalement des CFC (chlorofluorocarbone), a annoncé André Johnson, le ministre de l’Environnement.