Moov est suspendu !

10/08/2009
Moov est suspendu !

La menace planait depuis quelques temps. Depuis 14h GMT, le réseau de l'opérateur GSM Moov est suspendu sur toute l'étendue du territoire. "Nous n'avons fait que notre travail de régulateur. Les responsables de Moov ne sont pas venus payer leur dû et nous avons coupé le signal" a déclaré un fonctionnaire de l'Autorité de règlementation des secteurs des postes et télécommunications du Togo.

Les officiels comme l'opérateur n'ont fait aucune déclaration concernant cette suspension, mais tout porte à croire que des négociations sont en cours pour un éventuel rétablissement des connexion.   L'Etat réclame à Moov une redevance de 20 milliards de Fcfa pour renouveler sa licence.Les abonnés vivent avec désarroi cette situation. "Il y a près d'une heure que je tente en vain de téléphoner à partir de mon portable, je viens juste de réaliser que c'est une suspension. C'est dommage que nous en soyons arrivé là" explique Kodjo Anaou, un abonné de Moov. Quant à l'Association toglaise des consommateurs (ATC), elle souhaite qu'un délai supplémentaire soit accordé à l'opérateur pour lui permettre d'honorer son engagement.

  "Nous avons été interpelés par plusieurs abonnés et nous avons demandé aux autorités d'accorder un délai supplémentaires à Moov afin de lui permettre de remplir ses obligations", explique Agouta Oyenga, secrétaire général de l'ATC.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Fantassins et excellents footballeurs

Sport

La 33e édition du championnat militaire et paramilitaire de football s’est achevée dimanche à Lomé sur la victoire du 4e régiment d’infanterie.

Esprit de compromis

Cédéao

La Cédéao a invité les responsables politiques togolais à s'engager très rapidement dans un processus de dialogue.

Solution en vue à Bissau ?

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, a rencontré vendredi à Abuja son homologue de Guinée Bissau.

Innover pour une santé de meilleure qualité

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu jeudi au CHR d’Atakpamé (région des Plateaux) qui expérimente depuis plusieurs mois un processus de gestion externe.