Nationale N°2 : livraison prévue en fin d’année

17/06/2012
Nationale N°2 : livraison prévue en fin d’année

A lendemain de la Revue conjointe des portefeuilles de projets et programmes financés par la Banque mondiale et la Banque africaine de développement (BAD), les représentants de ces deux institutions, respectivement Hervé Assah et Serge N’Guessan, ont visité le site des travaux de réhabilitation de la nationale N°2 entre le Rond Point du Port et la frontière Togo-Bénin à  Sanvee-condji, qu’ils financent. 

«Les travaux sont bien exécutés. Notre seule recommandation aux autorités togolaise, c’est de mettre la  pression sur les entreprises de TP pour qu’elles finissent dans les délais», a déclaré Serge Nguessan. La livraison est prévue pour la fin de l’année.

C’est la Société Nationale Chinoise des Travaux de Ponts et Chaussées (SNCTPC) qui a obtenu le contrat.

Le financement assuré par la Banque mondiale concerne le tronçon Avépozo-frontière qui s’inscrit dans un projet plus vaste ; celui du corridor Abidjan-Lagos (PFCTAL). 

Un axe destiné à faciliter le trafic commercial entre la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Togo, le Bénin et le Nigeria, ainsi que les pays de l’Hinterland.

En photo : Serge Nguessan (au centre) et Hervé Assah (à droite)

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Eperviers sont motivés à bloc

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé vendredi matin pour Libreville Ils affronteront le 16 janvier la Côte d’Ivoire dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).

Quatre malfaiteurs abattus par la police

Faits divers

Le groupe d’intervention rapide de la police a neutralisé jeudi un groupe de de braqueurs munis de fusils d’assaut de type AK47.

Démarche transparente

Sport

Pour connaître en direct la somme récoltée en faveur des Eperviers, le comité de mobilisation vient de lancer un site.

‘Notre rôle est de prévoir l’imprévisible’

Sport

Une large souscription publique a été lancée pour financer le parcours des Eperviers à la prochaine CAN. Certains protestent déjà.