Ne pas céder à la fatalité

15/05/2013
Ne pas céder à la fatalité

Quel est le modèle économique idéal pour l’Afrique et pour le Togo? Vaste question à laquelle tentent de répondre depuis mercredi des experts économiques du Burkina Faso, de Côte d’ivoire, du Niger, du Mali, du Sénégal et du Togo. Cette réunion est organisée par le Centre autonome d’études et de renforcement des capacités pour le développement au Togo (CADERT), 

Un constat : les programmes d’ajustement structurels ont été un échec. Alors quelle alternative pour assurer le développement ?

«Le Togo n’est pas épargné de la crise économique mondiale. Les modèles économiques qui ont fait leur preuve hier se révèlent impuissants aujourd’hui face aux défis de développement de nos pays. Loin de céder à la fatalité, il est impératif de renouer avec des discours positifs sur la nécessité d’obtenir durablement, une croissance forte et partagée, gage du développement et du progrès social pour le Togo », a déclaré le ministre de la Planification, Mawussi Djossou Sémondji, à l’ouverture des travaux.

« L’objectif recherché par le CADERT est de parvenir à un consensus entre les différents acteurs : secteurs publics, secteurs privés et sociétés civiles afin que le processus de développement au Togo soit le plus rapide et surtout le plus pérenne possible », a expliqué le professeur Kako Nubukpo, directeur exécutif de l’organisation. Consensus, mais également partage d’expériences, ce qui justifie la réunion organisée pendant deux jours à Lomé.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.