Ne pas céder à la fatalité

15/05/2013
Ne pas céder à la fatalité

Quel est le modèle économique idéal pour l’Afrique et pour le Togo? Vaste question à laquelle tentent de répondre depuis mercredi des experts économiques du Burkina Faso, de Côte d’ivoire, du Niger, du Mali, du Sénégal et du Togo. Cette réunion est organisée par le Centre autonome d’études et de renforcement des capacités pour le développement au Togo (CADERT), 

Un constat : les programmes d’ajustement structurels ont été un échec. Alors quelle alternative pour assurer le développement ?

«Le Togo n’est pas épargné de la crise économique mondiale. Les modèles économiques qui ont fait leur preuve hier se révèlent impuissants aujourd’hui face aux défis de développement de nos pays. Loin de céder à la fatalité, il est impératif de renouer avec des discours positifs sur la nécessité d’obtenir durablement, une croissance forte et partagée, gage du développement et du progrès social pour le Togo », a déclaré le ministre de la Planification, Mawussi Djossou Sémondji, à l’ouverture des travaux.

« L’objectif recherché par le CADERT est de parvenir à un consensus entre les différents acteurs : secteurs publics, secteurs privés et sociétés civiles afin que le processus de développement au Togo soit le plus rapide et surtout le plus pérenne possible », a expliqué le professeur Kako Nubukpo, directeur exécutif de l’organisation. Consensus, mais également partage d’expériences, ce qui justifie la réunion organisée pendant deux jours à Lomé.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !