Ni vu, ni connu

05/09/2017
Ni vu, ni connu

Un problème fiscal et de sécurité

De nombreux propriétaires transforment en toute illégalité leur appartement ou leur maison en résidence hôtelière. Ils profitent de l’essor des services comme Abritel ou Airbnb et du succès rencontré auprès de clients africains et internationaux.

Ce qui préoccupe le ministère de l’Industrie et du Tourisme c’est que les revenus ne sont pas déclarés. L’OTR voit passer sous son nez des sommes importantes.

En outre, ces services entre particuliers posent un réel problème de sécurité. En effet, contrairement aux hôtels, ces résidences n’exigent pas des clients la présentation d’un passeport ou d’une pièce d’identité.

Le ministère n’interdit pas la pratique de la location entre particuliers, mais souhaite la réglementer. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Cina Lawson s'intéresse à la green tech

Environnement

Cina Lawson a assisté lundi à Paris au  ‘Tech for Planet’ organisé en marge du One Planet Summit.

Fermeture pour travaux

Sport

Offert par la Chine il y a 17 ans, le stade de Kégué à Lomé – le plus grand du Togo – sera entièrement réhabilité par le même pays. 

Vous écoutez Radio Cédéao

Cédéao

L'organisation régionale va se doter d'un station de radio diffusant sur toute l'Afrique de l'Ouest.

Le nouveau code pénal fait bonne impression

Justice

Le Garde des Sceaux, Pius Agbétomey, a réceptionné mardi 2000 exemplaires du nouveau code pénal, don de l'UE.