Non respect des accords de Yamoussoukro

23/06/2011
Non respect des accords de Yamoussoukro

En dépit de l’accord de Yamoussoukro sur le trafic aérien, il s’avère difficile d’obtenir les droits de trafic pour certains pays pourtant signataires. Le Sénégal, par exemple, refuse toujours de nous accorder ces droits.

C’est ce qu’explique Busera Awel (photo), le directeur général de la compagnie Asky, basée au Togo dans une interview accordée au magazine spécialisé « Aviation Business Journal ».

Asky est confronté depuis son lancement en janvier 2010 à une politique protectionniste des autorités sénégalaises qui ont elles mêmes lancé Sénégal Airlines. Le principe ciel ouvert reste donc théorique. 

Dans l’entretien, M. Awel rappelle que la compagnie assure 60 vols par semaine au départ de Lomé vers 20 destinations africaines avec un coefficient de remplissage de 62% et près de 300.000 passagers transportés depuis son lancement.

Cette compagnie a comme partenaire stratégique Ethiopian Airlines.

 

Lire l’interview sur le site du journal 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Il faut parfois savoir faire des concessions

Justice

Le Collectif des associations contre l’impunité au Togo (CACIT) a salué mardi la grâce présidentielle en faveur de 45 manifestants de l'opposition.

By by Abidjan

Sport

Parlons franchement. La participation des Eperviers Dames au tournoi de l’UFOA à Abidjan n’a pas été un franc succès.

La protection sociale adaptative en discussion à Frankfurt

Développement

La protection sociale adaptative est l'une des stratégies retenues par la Banque mondiale pour relever les défis de la pauvreté.

Emploi et transformation

Développement

Le projet ‘Entraide agricole’ a été lancé lundi. Il consiste à aider 1000 jeunes ruraux à décrocher un emploi dans le secteur de la transformation des produits agricoles.