Non respect des accords de Yamoussoukro

23/06/2011
Non respect des accords de Yamoussoukro

En dépit de l’accord de Yamoussoukro sur le trafic aérien, il s’avère difficile d’obtenir les droits de trafic pour certains pays pourtant signataires. Le Sénégal, par exemple, refuse toujours de nous accorder ces droits.

C’est ce qu’explique Busera Awel (photo), le directeur général de la compagnie Asky, basée au Togo dans une interview accordée au magazine spécialisé « Aviation Business Journal ».

Asky est confronté depuis son lancement en janvier 2010 à une politique protectionniste des autorités sénégalaises qui ont elles mêmes lancé Sénégal Airlines. Le principe ciel ouvert reste donc théorique. 

Dans l’entretien, M. Awel rappelle que la compagnie assure 60 vols par semaine au départ de Lomé vers 20 destinations africaines avec un coefficient de remplissage de 62% et près de 300.000 passagers transportés depuis son lancement.

Cette compagnie a comme partenaire stratégique Ethiopian Airlines.

 

Lire l’interview sur le site du journal 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'Allemagne laboure le Togo

Coopération

Depuis la reprise de la coopération avec le Togo, l’Allemagne est particulièrement active dans le secteur de l’agriculture.

Pendant les Evala, la roue tourne

Sport

Coup d’envoi mardi du Grand Prix de la Kozah, une course cycliste qui mènera le peloton de Lomé à Kara (Nord du Togo).

Schéma directeur sur le numérique

Tech & Web

Une étude sur la mise en place d’un schéma d’aménagement numérique vient d'être rendue publique.

Les greffiers à la recherche de solutions consensuelles

Justice

Les greffiers du Togo souhaitent l’ouverture rapide d’un dialogue avec les pouvoirs publics pour discuter de leur statut.