On ne badine pas avec le pavillon togolais

17/06/2016
On ne badine pas avec le pavillon togolais

D'autres radiations à prévoir

566 navires naviguent à ce jour sous pavillon togolais et 200 ont été radiés depuis l’année dernière, a annoncé vendredi la direction des Affaires maritimes.

Les autorités entendent mettre de l’ordre dans le domaine des immatriculations.

Il y a urgence car des violations répétées des règles de la navigation ont été observées ces dernières années.

Et le terme ‘violation’ est un euphémisme car plusieurs bateaux arborant le drapeau togolais ont été impliqués dans des affaires de trafic d’armes, de drogue ou de transport de migrants.

Début février, la presse turque avait évoqué l’arraisonnement d’un cargo immatriculé au Togo dont la cale était bourrée d’armes et de munitions à destination du Liban.

Une situation qui n’est pas acceptable. 

‘Nous allons prendre les dispositions nécessaires pour que l’octroi des pavillons soit étroitement réglementé afin de s’assurer que ces navires ne créent pas de problème à l’extérieur et ne ternissent pas l’image de notre pays’, a indiqué Ninsao Gnofam, le ministre des Transports.

Ces pavillons de complaisance ne sont pas l’apanage du seul Togo. En la matière, le Liberia bat tous les records avec la 2e plus importante flotte mondiale (3.500) après Panama.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Promouvoir la disponibilité de la fibre en accès libre

Tech & Web

Au moment où les autorités togolaises mettent le paquet pour développer la fibre, des experts internationaux douchent les ambitions du pays.

Lutte régionale contre le banditisme et le terrorisme

Coopération

Plus de 200 individus soupçonnés de banditisme et d’activités terroristes ont été arrêtées lors d'une opération de sécurité régionale.

La monnaie unique est sur les rails

Cédéao

Jean-Claude Brou, le nouveau président de la Commission de la Cédéao, a présenté devant les membres du Parlement de l’organisation son plan stratégique.

Prochaine mise en œuvre du WACA

Environnement

La Banque mondiale a annoncé en avril dernier une aide de plus de 50 millions de dollars sous forme de prêt et de don pour aider le Togo à lutter contre l’érosion côtière.