On ne pourra plus blanchir tranquille !

03/12/2008
On ne pourra plus blanchir tranquille !

Lors d'un séminaire des juges francophones et lusophones de l'espace Cédéao consacré au blanchiment, qui s'est ouvert mardi à Lomé, le ministre de la Justice, Kokou Tozoun, a assuré que le Togo était résolument engagé à ratifier tous les instruments juridiques permettant de lutter efficacement contre ce fléau.

« Un comité interministériel de lutte contre le blanchiment d'argent a être mis en place rapidement », a assuré le ministre.Rappelons que le Togo a déjà adopté la loi anti-blanchiment et mettra bientôt en place une cellule nationale de traitement des informations financières. Les banques sont d'ores et déjà invitées à transmettre aux autorités tout mouvement de fonds suspect.

Cet arsenal juridique va permettre de poursuivre, juger et condamner toute personne coupable de délinquance financière, indique-t-on au ministère de la Justice.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Solution en vue à Bissau ?

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, a rencontré vendredi à Abuja son homologue de Guinée Bissau.

Innover pour une santé de meilleure qualité

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu jeudi au CHR d’Atakpamé (région des Plateaux) qui expérimente depuis plusieurs mois un processus de gestion externe.  

Les priorités de la BM pour 2018

Développement

Joëlle Dehasse, la représentante de la Banque mondiale à Lomé, a indiqué les priorités de son institution pour l’année prochaine. 

Cina Lawson s'intéresse à la green tech

Environnement

Cina Lawson a assisté lundi à Paris au  ‘Tech for Planet’ organisé en marge du One Planet Summit.