On ne pourra plus blanchir tranquille !

03/12/2008
On ne pourra plus blanchir tranquille !

Lors d'un séminaire des juges francophones et lusophones de l'espace Cédéao consacré au blanchiment, qui s'est ouvert mardi à Lomé, le ministre de la Justice, Kokou Tozoun, a assuré que le Togo était résolument engagé à ratifier tous les instruments juridiques permettant de lutter efficacement contre ce fléau.

« Un comité interministériel de lutte contre le blanchiment d'argent a être mis en place rapidement », a assuré le ministre.Rappelons que le Togo a déjà adopté la loi anti-blanchiment et mettra bientôt en place une cellule nationale de traitement des informations financières. Les banques sont d'ores et déjà invitées à transmettre aux autorités tout mouvement de fonds suspect.

Cet arsenal juridique va permettre de poursuivre, juger et condamner toute personne coupable de délinquance financière, indique-t-on au ministère de la Justice.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.

Pays d'accueil et d'intégration

Diaspora

La Semaine de l’intégration africaine s’est ouverte lundi à Lomé. Cinq jours de débats et séminaires sur le thème de la jeunesse et de l’intégration.

Intégration technologique

Tech & Web

La Cédéao veut parvenir à l’intégration, y compris pour tout ce qui concerne le secteur des télécommunications, très porteur.

Au Maroc, Agadazi explique comment le Togo combat la pauvreté

Développement

Lutter contre la pauvreté est a priorité des priorités pour le gouvernement. De nombreuses initiatives ont vu le jour.