Optimiser l'utilisation des produits de base

24/04/2013
Optimiser l'utilisation des produits de base

Le continent africain a la capacité de devenir une puissance économique mondiale grâce à une stratégie d'industrialisation fondée sur les matières premières, indique un rapport rendu public mardi.

Selon le « Rapport économique sur l'Afrique 2013 », corédigé par la Commission économique pour l'Afrique et l'Union africaine, cette stratégie permettra avant tout de relever les défis du chômage des jeunes, de la pauvreté et de l'inégalité des sexes.

Une analyse qui correspond assez bien à ce que tente de faire le Togo depuis plusieurs années. La relance du secteur des phosphates, mais plus généralement de l’industrie minière, et la promotion d’une agriculture dynamique ont pour objectif de favoriser la relance et de lutter contre le chômage.

« Optimiser l'utilisation des produits de base de l'Afrique en vue d'industrialiser le continent nécessite une valorisation des matières premières, tant agricoles qu'industrielles, et l'établissement de liens en amont et en aval du secteur des produits de base”, explique le rapport, dont le thème est « Tirer le plus grand profit des produits de base africains : l'industrialisation au service de la croissance, de l'emploi et de la transformation économique ».

L'industrialisation créera de l'emploi, des revenus et des bénéfices pécuniaires et non pécuniaires et, en en valorisant localement leurs matières premières, les pays africains assureront simultanément la diversification de leurs capacités technologiques, l'élargissement des compétences disponibles et l'approfondissement des structures industrielles de chaque pays.

Bien que l'Afrique détienne environ 12 % des réserves de pétrole, 40 % des réserves d'or et de 80 à 90 % des réserves de chrome et de platine dans le monde, 60 % des terres arables et de vastes ressources en bois, la valorisation de ces ressources est faible et se limite aux recettes dérisoires de leur exportation.

Un exemple en est l'industrie du café où jusqu'à 90 % du revenu total tiré du café africain, calculé sur la base du prix moyen au détail d'une livre de café torréfié et moulu, va aux pays consommateurs d'Europe, d'Amérique du Nord et d'Asie. Les pays producteurs africains comme l'Éthiopie pourraient en tirer davantage de bénéfices, indique le rapport.

Alors que quelques pays du continent ont réalisé des progrès pour ce qui est des liens en amont et en aval des secteurs des matières premières, d'autres ont encore du chemin à parcourir, selon le rapport, ajoutant que des politiques interventionnistes de l'État et des initiatives prises à l'échelle du continent pourraient améliorer la situation.

Pour stimuler l'établissement de liens, le rapport appelle à s'attaquer aux contraintes et goulets d'étranglement dans les infrastructures du continent. Il recommande aussi d'améliorer la mise en œuvre des politiques en établissant une coordination entre les ministères concernés, afin de réduire les incidents dans ce domaine qui ravagent le continent depuis longtemps.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un nouveau marché pour la ville de Bafilo

Développement

L’Etat va investir 450 millions de Fcfa pour la construction du nouveau marché de Bafilo (Nord du Togo, 26.000 habitants).

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.

Faux médicaments : la gendarmerie met la pression sur les trafiquants

Santé

La gendarmerie a saisi récemment un important lot de médicaments contrefaits. Les trafiquants sont de mieux en mieux organisés.