Oui, le pagne togolais a toutes ses chances

18/05/2014
Oui, le pagne togolais a toutes ses chances

La Foire du pagne organisée en avril par la Chambre de commerce et d’industrie du Togo (CCIT) suscite la curiosité des médias français. RFI et Le Point consacrent dimanche des sujets à cette manifestation originale avec la même question : la relance d’une industrie locale du pagne est-elle possible ?

‘La vente de ces pagnes fabriqués en Hollande ne profite pas assez à l'Afrique puisque leurs bénéfices retournent aux Pays-Bas. Aujourd'hui les autorités togolaises souhaitent redémarrer des usines textiles parfois fermées depuis vingt ans, afin de créer plusieurs milliers d'emplois et d'encourager le travail féminin dans cette filière’, explique le styliste nigérien Alphadi sur le site du Point.

Il faut également préciser que depuis quelques années le pagne Made in China, des contrefaçons de mauvaise qualité inonde les marchés africains.

Pour RFI, la relance de ce secteur au Togo ne sera possible qu’avec le soutien des banques et des partenaires internationaux. Mais, comme le souligne Alphady, avec 1 milliard de personnes à habiller en Afrique, le potentiel commercial existe avec à la clé la création de nombreux emplois.

Le reportage de RFI

L'article du Point

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Vers un PGICT 2 ?

Environnement

Lancé en 2013, le PGICT, le projet de gestion intégrée des catastrophes et des terres, pourrait avoir une suite.

Bon appétit !

Santé

La consommation des tilapias élevés au Togo est sans danger. Mise au point rendue nécessaire après la publication d'articles mensongers.

Au Togo, les Européens développent une diplomatie climatique

Coopération

Les ambassadeurs de France, d’Allemagne et de l’Union européenne se sont retrouvés mardi à Lomé pour parler climat et aide en faveur du Togo.

Promouvoir les micro et petites entreprises en milieu rural

Développement

Le FIDA accompagne l'Etat dans le développement d'un programme destiné à aider les jeunes ruraux à créer des micro et petites entreprises.