Oui, le pagne togolais a toutes ses chances

18/05/2014
Oui, le pagne togolais a toutes ses chances

La Foire du pagne organisée en avril par la Chambre de commerce et d’industrie du Togo (CCIT) suscite la curiosité des médias français. RFI et Le Point consacrent dimanche des sujets à cette manifestation originale avec la même question : la relance d’une industrie locale du pagne est-elle possible ?

‘La vente de ces pagnes fabriqués en Hollande ne profite pas assez à l'Afrique puisque leurs bénéfices retournent aux Pays-Bas. Aujourd'hui les autorités togolaises souhaitent redémarrer des usines textiles parfois fermées depuis vingt ans, afin de créer plusieurs milliers d'emplois et d'encourager le travail féminin dans cette filière’, explique le styliste nigérien Alphadi sur le site du Point.

Il faut également préciser que depuis quelques années le pagne Made in China, des contrefaçons de mauvaise qualité inonde les marchés africains.

Pour RFI, la relance de ce secteur au Togo ne sera possible qu’avec le soutien des banques et des partenaires internationaux. Mais, comme le souligne Alphady, avec 1 milliard de personnes à habiller en Afrique, le potentiel commercial existe avec à la clé la création de nombreux emplois.

Le reportage de RFI

L'article du Point

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Promouvoir la disponibilité de la fibre en accès libre

Tech & Web

Au moment où les autorités togolaises mettent le paquet pour développer la fibre, des experts internationaux douchent les ambitions du pays.

Lutte régionale contre le banditisme et le terrorisme

Coopération

Plus de 200 individus soupçonnés de banditisme et d’activités terroristes ont été arrêtées lors d'une opération de sécurité régionale.

La monnaie unique est sur les rails

Cédéao

Jean-Claude Brou, le nouveau président de la Commission de la Cédéao, a présenté devant les membres du Parlement de l’organisation son plan stratégique.

Prochaine mise en œuvre du WACA

Environnement

La Banque mondiale a annoncé en avril dernier une aide de plus de 50 millions de dollars sous forme de prêt et de don pour aider le Togo à lutter contre l’érosion côtière.