Ouvrir les vannes au plus vite

29/01/2010
Ouvrir les vannes au plus vite

Les ministres des Mines et de l’Energie du Nigeria, du Bénin, du Ghana et du Togo, tous partenaires du projet de gazoduc de l’Afrique de l’Ouest (WAPCO), sont réunis à Lomé depuis vendredi matin.
« Cette rencontre doit identifier les défis majeurs qui restent à relever et définir les nouvelles orientations du projet qui devront permettre d’arriver au stade opérationnel très rapidement», a déclaré le ministre togolais de l’Energie, Dammipi Noupokou.
Le lancement des activités du gazoduc est théoriquement prévu pour la fin du premier trimestre de cette année.
Le pipeline, long de 1.033 kilomètres et d'un coût de 500 millions de dollars devrait initialement transporter 120 millions de mètres cubes de gaz par jour du Nigeria vers ses trois voisins ouest africains.
Parmi les objectifs assignés à la Wapco figurent notamment la fourniture, d’un gaz propre, abondant, stable et économique depuis le Nigeria pour favoriser le développement du Ghana, du Togo et du Bénin. 

La Societe Togolaise de Gaz est actionnaire de WAPCO à hauteur de 2% , aux côtés de Chevron West African Gas Pipeline Ltd, de Shell Overseas Holdings Limited ou de BenGaz (Bénin).

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Voir plus loin

Santé

Le service d’ophtalmologie du CHU Sylvanus Olympio de Lomé a reçu vendredi de nouveaux équipements.

L'art descend dans la rue

Culture

Les commémorations du 57e anniversaire de l’indépendance ont pris fin vendredi avec l’inauguration d’une gigantesque fresque.

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.