Pas de concurrence frontale entre Bolloré et LCT

03/09/2014
Pas de concurrence frontale entre Bolloré et LCT

Ninsao Gnofam

Deux projets, deux finalités bien différentes. Le Groupe Bolloré et le consortium Lomé container Terminal (LCT) ne sont pas concurrents sur la plateforme portuaire de Lomé. C’est ce qu’a indiqué mercredi le ministre des Travaux Publics, Ninsao Gnofam, répondant à des articles de presse.

Bolloré contrôle une partie de la logistique et de la manutention au port autonome de Lomé (PAL) ; il vient d’achever la construction d’un 3e quai. De son côté LCT a presque terminé les travaux d’un terminal de transbordement sur le même site.

Republicoftogo.com : Les deux grands projets sont-ils en concurrence ?

Ninsao Gnofam : Non car ils n’ont pas la même finalité.

Le Terminal à container a pour vocation le transbordement. Il s’agit tout simplement d’un port d’éclatement.

Aujourd’hui, il y a des navires qui ne peuvent pas accoster dans certains ports africains en raison de leur taille. Avec son important tirant d’eau (16 mètres, ndlr), le PAL est tout à fait adapté. Raison pour laquelle le chef de l’Etat a conçu l’idée d’un port de transit pour les marchandises. 

Ce terminal ne fera que du transbordement à 90,95%.

En revanche, le Groupe Bolloré ne fait que du national et de l’Hinterland (Mali, Burkina, Niger).

Ces deux projets tout à fait différents et il n’y a pas de compétition entre les opérateurs.

Republicoftogo.com : Bolloré ou LCT, quelles seront les retombées pour l’économie togolaise ?

Ninsao Gnofam : En terme d’emploi, tout d’abord. Les deux sociétés vont massivement engager, notamment des jeunes. Il y aura des milliers d’emplois directs et indirects.

Les concessionnaires vont verser à l’Etat des sommes importantes. Enfin, la modernisation du port et l’augmentation du trafic va générer plus de recettes.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Eléphants et Eperviers se séparent sur un nul

Sport

Le Togo et la Côte d’Ivoire ont fait match nul lundi à Oyem (0-0). La CAN commence bien pour les Eperviers.

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.

Les Eperviers sont motivés à bloc

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé vendredi matin pour Libreville Ils affronteront le 16 janvier la Côte d’Ivoire dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).

Quatre malfaiteurs abattus par la police

Faits divers

Le groupe d’intervention rapide de la police a neutralisé jeudi un groupe de de braqueurs munis de fusils d’assaut de type AK47.