Pascal Bodjona sous les cocotiers

10/10/2008
Pascal Bodjona sous les cocotiers

Nous l'annoncions le 29 septembre dernier, la chantier de la « Résidence les Cocotiers » à Lomé a redémarré après une interruption de quelques semaines due à des préoccupation d'ordre environnemental. En clair, les autorités voulaient avoir la garantie que le programme immobilier  n'empiétait pas sur le domaine public, en l'occurrence sur celui de la plage de Lomé.

Le complexe immobilier qui doit accueillir 150 villas, un hôtel et des commerces est mitoyen de l'hôtel Mercure- Saraka.Jeudi, une délégation gouvernementale conduite par le ministre de l'Administration territoriale, Pascal Bodjona (photo), et du Tourisme, Batienne Kpabre-Sylli, est venue inspecter le chantier et s'assurer que toutes les dispositions étaient prises pour laisser un libre accès au domaine maritime.

« Il n'a jamais été question de privatiser la plage ou d'en interdire l'accès au public », a rappelé le Français Christian Dervieux, promoteur de cette résidence.

Cette résidence est le plus important projet immobilier au Togo depuis près de 18 ans. Le projet est estimé à 9 milliards de FCFA entièrement financé sur fonds privés.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Subventions US aux ONG togolaises

Santé

Le Fonds des ambassadeurs pour l’Afrique de l’Ouest (WAAF) est un dispositif initié par les Etats-Unis, via USAid, destiné à améliorer la santé de la population.

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.