Passation des marchés publics : 100% transparent

13/11/2010
 Passation des marchés publics : 100% transparent

Dans sa poursuite des efforts pour assainir la gestion des finances publiques, le gouvernent va procéder, à compter de janvier 2011, à l'application des procédures du nouveau Code de passation des marchés publics.
Marcel Alaki (photo), le responsables des passations des marchés publics au ministère des Travaux publics, détaille les nouvelles mesures.

Republicoftogo.com : L’opacité a longtemps été la règle dans l’octroi des marchés publics. Le nouveau Code offre-t-il de meilleures garanties ?
Marcel Alaki : C’est le but recherché. Le Code des marchés, qui datait de 1993, était devenu largement inadapté et renfermait des incohérences et certaines irrégularités liées à des conflits d’intérêts, le cumul des passations et l’absence de véritable dispositif en cas de litige.
Pire, ce Code ne permettait pas à l’Etat d’obtenir les meilleurs conditions financières.
C’est donc pour remédier à ces dysfonctionnements que le gouvernement a décidé de réformer le secteur.
Aujourd’hui, la procédure de passation des marchés publics est beaucoup plus rigoureuse, plus transparente aussi.
Le nouveau système est caractérisé par une mutation profonde du cadre juridique, institutionnel et par le champ d’application.
Au niveau juridique, les marchés publics sont désormais régis par les textes communautaires (UEMOA) et nationaux.
Il y a enfin une séparation de principe entre les organes de passation, de contrôle et de régulation.
Bref, tout cet arsenal devrait permettre de rentre les procédures 100% limpides et au final parvenir à des coûts moindres pour l’Etat.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une affaire qui ne tient pas la route

Finances

Après deux journées en garde à vue, Vincent Bolloré est ressorti mercredi soir du bureau des juges financiers parisiens avec une mise en examen pour ‘corruption’.

Exploiter la puissance du commerce pour lutter contre la pauvreté

Développement

Le Togo a bénéficié pendant 3 ans du Cadre intégré renforcé (CIR), une initiative de l'organisation mondiale du commerce. 

La qualité des soins est l'objectif central

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu mardi au CHU Sylvanus Olympio de Lomé, le plus grand hôpital du pays.

Mutualiser le renseignement

Coopération

Les ministres de la Sécurité du Conseil de l’Entente ont validé ce weekend à Lomé le mécanisme ‘Entente Renseignements’.