Patrons sous administration

23/05/2014
Patrons sous administration

Essohana Papaly

Un administrateur provisoire a été nommé récemment à la tête du patronat (CNP Togo) après des élections invalidées en raison de fraudes supposées.

 Les reines de l’organisation ont été confiées à Essohana Papaly pour 18 mois. Il entend faire le ménage et redonner crédibilité et prestige au CNP.  

 Une nécessité au moment ou les pouvoirs publics font le maximum pour améliorer l’environnement des affaires et pour relancer l’économie.

 

Republicoftogo.com : On vous a confié la barre d’un navire à la dérive. Comment éviter le naufrage ?

Essohana Papaly : L’urgence a été de reprendre contact avec l’ensemble des adhérents et avec les organisations régionales. Le dialogue a été franc, parfois vif. Mais tout cela n’a qu’un seul but, bâtir les fondations d’un patronat nouveau et fixer les modalités de la prochaine élection. Il faut créer un climat d’apaisement, mettre fin au psychodrame qui a secoué le CNP depuis plusieurs mois.

Republicoftogo.com : Vous avez 18 mois pour y parvenir, une gageure

Essohana Papaly : Avec la vérité, la rigueur et le sens du devoir, rien n’est impossible

Republicoftogo.com : Il n’empêche que l’image du CNP a été durablement affectée par ce scandale

Essohana Papaly : Nous tentons en priorité de convaincre les adhérents qui ont quitté la structure après les problèmes rencontrés. Je dois dire qu’il existe une forte adhésion au projet porté par l’administration provisoire. Nous devons poursuivre notre campagne d’information.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions. 

Libération de sept des huit étudiants de l'UL

Justice

La justice a ordonné lundi soir la libération de sept des huit étudiants détenus depuis la semaine dernière à la suite de manifestations sur le campus de l'université de Lomé.

De l'utilité du PUDC

Développement

Un an après son lancement, le PUDC offre un bilan largement positif. Mais ce n'est qu'un début.