Pays de référence en matière de transit et de réexportation

24/08/2011
Pays de référence en matière de transit et de réexportation

Des experts des ministères togolais du Commerce, de l'Economie et des Finances et d'autres départements dont les attributions sont liées aux questions commerciales ainsi que des consultants de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et de l'Union Européenne (UE), sont réunis depuis mardi à Lomé pour élaborer un plan d'action de la politique nationale du commerce au Togo, rapporte l’Agence Xinhua.

Une étude a été réalisée à la demande du gouvernement par le Cabinet international d'expertise AGORA 2000, sur financement européen.

Ce document définit comme vision la compétitivité dans la commercialisation des produits et services qu'offre le Togo que ce soit sur le marché intérieur, régional que mondial. Aussi, est-il préconisé un appui conséquent aux secteurs porteurs de croissance de l'économie et susceptibles de contribuer de façon significative à la réduction de la pauvreté.

L’étude projette à l'horizon 2020 l'institution d'un système commercial performant.

Il vise à faire du Togo, à la fin des deux décennies à venir, le pays de référence en matière de transit et de réexportation en Afrique de l'Ouest. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La mode africaine en vedette à Denver

Culture

The African Fashion Show aura lieu ce dimanche à Denver (Colorado). Six designers africains sont attendus parmi lesquels un Togolais.

Police citoyenne

Coopération

Les bonnes pratiques en matière policière mettent du temps à s’acquérir. L'UE assiste les fonctionnaires leur permettant de bénéficier d'une formation continue.

Vision sociale

Développement

Le succès de la politique gouvernementale passe par les programmes sociaux. Le PUDC en est un.

Faire face avec détermination aux défis sécuritaires

Cédéao

Mohamed Ibn Chambas, le représentant spécial des Nations unies pour l'Afrique de l'Ouest , a été reçu jeudi par Faure Gnassingbé.