Pénurie de ciment : problème en cours de résolution

11/06/2011
Pénurie de ciment : problème en cours de résolution

Les régions de la Kara et des Savanes font face depuis plusieurs semaines à une pénurie de ciment. Les livraisons en provenance des deux producteurs que sont CimTogo et Foncia s’effectuent au compte goutte. Du coup, les prix flambent. La tonne est subitement passée de 81.000 à 100.000 Fcfa.
Il n’y pas de pénurie artificielle organisée, assure-t-on chez CimTogo, mais une baisse de production enregistrée en raison d’une panne récurrente sur les équipements de l’usine ces 3 derniers mois.
"En temps normal nous produisons entre 11.000 et 12.000 tonnes par semaine, ce n'est plus le cas depuis un moment et  la production a chuté à 8000tonnes par semaine", précise un responsable de la société.
Du côté du ministère du Commerce on se veut rassurant.
"Nous sommes à pied d'oeuvre pour trouver une solution, j'ai déjà reçu le directeur général de Cimtogo et celui de Forcia ; je suis persuadé que  la situation va s'améliorer dans les semaines à venir", a déclaré Ahoomey-Zunu, le ministre du Commerce et de la promotion du secteur privé.
Au Togo, comme ailleurs dans la région, la demande en ciment dépasse largement l’offre ; un phénomène qui contribue à faire monter les prix.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Blitta va devenir un carrefour commercial

Développement

Dans 8 mois, les habitants de Blitta auront un nouveau marché. Une réalisation qui s'inscrit dans le cadre du PUDC.

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.