Pénurie de ciment : problème en cours de résolution

11/06/2011
Pénurie de ciment : problème en cours de résolution

Les régions de la Kara et des Savanes font face depuis plusieurs semaines à une pénurie de ciment. Les livraisons en provenance des deux producteurs que sont CimTogo et Foncia s’effectuent au compte goutte. Du coup, les prix flambent. La tonne est subitement passée de 81.000 à 100.000 Fcfa.
Il n’y pas de pénurie artificielle organisée, assure-t-on chez CimTogo, mais une baisse de production enregistrée en raison d’une panne récurrente sur les équipements de l’usine ces 3 derniers mois.
"En temps normal nous produisons entre 11.000 et 12.000 tonnes par semaine, ce n'est plus le cas depuis un moment et  la production a chuté à 8000tonnes par semaine", précise un responsable de la société.
Du côté du ministère du Commerce on se veut rassurant.
"Nous sommes à pied d'oeuvre pour trouver une solution, j'ai déjà reçu le directeur général de Cimtogo et celui de Forcia ; je suis persuadé que  la situation va s'améliorer dans les semaines à venir", a déclaré Ahoomey-Zunu, le ministre du Commerce et de la promotion du secteur privé.
Au Togo, comme ailleurs dans la région, la demande en ciment dépasse largement l’offre ; un phénomène qui contribue à faire monter les prix.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.