Pétrole : le Togo ne perd pas espoir

21/10/2010
Pétrole : le Togo ne perd pas espoir

Le Togo envisage de reprendre l’exploration pétrolière et de confier à des sociétés étrangères le soin de réaliser des forages en offshore. C’est ce qu’indique le communiqué du Conseil des ministres qui s’est déroulé mercredi.

Le ministre des Mines et de l’Energie, Noupokou Damipi, a été encouragé à poursuivre les discussions et à signer, le cas échéant, des contrats de partenariat.

Question : y a-t-il du pétrole dans le sous-sol togolais, quelle quantité et à quelle profondeur. Autant d’éléments qui détermineront l’intérêt des compagnies étrangères.

Des signes poussent à un optimisme prudent.

Le Ghana voisin a décidé de poursuivre l’exploration sur la côte Est, à proximité de la frontière avec le Togo.

C’est l’hebdomadaire Bloomberg Business Week qui donnait l’information au mois de juin.
 Le bassin de Keta, qui va être prospecté, s’étend de la ville d’Accra jusqu’à la frontière avec le Togo.
 Plusieurs compagnies vont participer aux forages et aux études sismologiques dont l’australienne Tap Oil, l’américaine Afex et la société publique Ghana National Petroleum Company.



Les résultats seront particulièrement instructifs car si des réserves sont découvertes dans la zone frontalière, les autorités togolaises pourront alors engager des forages dans cette zone. C'est ainsi qu'il faut comprendre l'accord signé jeudi avec le groupe pétrolier italien Eni.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.