Phosphates : le consensus doit prévaloir

15/04/2015
Phosphates : le consensus doit prévaloir

En 3 ans, la production de phosphates a augmenté de 75%

Si la situation s’est légèrement améliorée ces dernières semaines, la société nouvelle des phosphates du Togo (SNPT) est toujours très affectée par un mouvement de grève lancé à l’appel des personnels. Au cœur du conflit, des revendications salariales.

Le président du conseil d’administration, Ignace Clomegah, dit ne pas très bien comprendre l’attitude des syndicats qui refusent de reprendre les pourparlers avec la direction.

Republicoftogo.com : Vous estimez sérieusement que cette grève n’a plus de raison d’être ?

Ignace Clomegah : Dans le souci d'aplanir un certain nombre de divergences, une commission bipartite a été créée en 2013.

Malheureusement, c’est en pleine discussion, que les responsables syndicaux ont décidé de quitter la table des négociations. Pour quelle raison ? Je l’ignore.

Dès lors que nous étions engagés dans des discussions, sous l'égide du Premier ministre, le personnel n'avait aucune raison de se mettre en grève. De fait, le mouvement est illégal.

Republicoftogo.com : Des syndicalistes reprochent à la direction sa mauvaise gestion

Ignace Clomegah : Ils racontent n’importe quoi ! On ne gère pas une société de cette nature dans l'improvisation. 

La lutte contre le vol, les détournements d’actifs, la rationalisation des dépenses et des investissements, la fin de droits indument acquis, procèdent-ils de l’improvisation ; je ne le crois pas.

Republicoftogo.com : Les syndicalistes veulent également la tête de Raphy Edery accusé de siphonner l’entreprise

Ignace Clomegah : La contribution de ce Monsieur, consultant  International, a permis à SNPT de sortir de l'abîme. Grâce à son assistance, il a été possible de retrouver des clients et des partenaires financiers indispensables à la croissance et au développement.

Il n’a pas ménagé se efforts dans un environnement difficile.

La production a bondi de 75% en 3 ans grâce à son appui.

Republicoftogo.com : Comment sortir de l’impasse ?

Ignace Clomegah : Tout simplement en demandant aux syndicats de revenir s’asseoir autour de la table et de cesser la grève qui reste la solution extrême. Nous devons parvenir à une solution consensuelle pour le bien des employés et de l’entreprise.

La SNPT revient de loin. Il faut veiller à ne pas détruire ce qui a été reconstruit laborieusement.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.

Montée en gamme de la médecine togolaise

Santé

L’un des critères retenu par les investisseurs étrangers pour s’implanter au Togo, c'est la qualité des soins.