Place à l’agriculture

07/02/2012
Place à l’agriculture

Faure Gnassingbé donnera jeudi à Notsé le coup d’envoi du Programme national d'investissement agricole et de sécurité alimentaire (PNIASA) destiné à faire de ce secteur un moteur du développement.

L’investissement est colossal, 600 milliards de Fcfa.

Elaboré en 2009, le PNIASA bénéficie du soutien de la Banque mondiale, du FIDA, de la BOAD, et de la BIDC, notamment.

Il concerne un million et demi de producteurs et couvre 45.000 hectares de terres cultivables.

Lamboni Mindi (photo) est le coordonnateur stratégique de ce programme et secrétaire général du ministère de l'Agriculture.

Republicoftogo.com : Les derniers réglages avant le lancement officiel ?

Lamboni Mindi: Tout à fait. C’est l’aboutissement d’un long travail et de la volonté appuyée du chef de l’Etat de faire de l’agriculture un moteur de croissance. Tout est fin prêt et le volet financier est bouclé.

Republicoftogo.com: Très concrètement que contient le PNIASA ?

Lamboni Mindi: Il s’agit d’un cadre de référence pour toute intervention dans le domaine agricole, donc a priori tout projet qui concerne ce secteur rentre dans le PNIASA. 

S’inspirant du processus de Maputo, qui prévoit de consacrer 10% des ressources budgétaires au secteur agricole, le Togo a été en mesure l’élaborer le PNIASA en collaboration avec plusieurs partenaires dont des institutions financières régionales et la Banque mondiale.

L’engagement porte sur le Programme d'appui au développement agricole du Togo (PADAT), le Projet d'appui au secteur agricole (PASA), le Programme de productivité agricole en Afrique de l'Ouest (PPAAO). 

Il y a également le projet de la plaine du Mô, lancé début janvier, et celui de riziculture dans la région de la Kara.

Republicoftogo.com: Le projet global est estimé à 600 milliards de Fcfa. Une partie de ces fonds est-elle déjà disponible ?

Lamboni Mindi: Nous avons d’ores et déjà sécurisé 150 millions de dollars. 

Nous sommes actuellement en négociation avec l'Allemagne, avec l’Agence française de développement (AFD) et nous devrions bénéficier de l’appui du Fonds mondial pour l'agriculture et la sécurité alimentaire (GAFSP) et du fonds mondial pour diluer la crise alimentaire de 2007.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Arnaques à la petite semaine

Faits divers

Pour fidéliser leurs abonnés, les opérateurs de téléphonie mobile (Moov et Togo Cellulaire) multiplient les opérations commerciales et autres jeux-concours. 

Les Togolais Drépano-solidaires

Santé

La drépanocytose est un vrai problème de santé publique. Près de 250.000 Togolais en sont victimes.

Protéger la culture immatérielle

Culture

Les traditions orales, les arts du spectacle, les pratiques sociales, les rituels ou l'artisanat doivent être protégés. C'est la mission de l'Unesco.

Aucune coupure sur le réseau Moov

Tech & Web

Pas de perturbations sur le réseau de l’opérateur de téléphonie mobile Moov, contrairement à ce qu’ont affirmé les médias.