Plan social dans les phosphates

15/01/2009
Plan social dans les phosphates

Baisse de la production et chute des cours mondiaux devraient entraîner le licenciement de 600 employés dans le secteur des phosphates.

La Nouvelle Société des Phosphates du Togo (SNPT), ex-OTP et IFG, qui emploie plus de 2000 personnes, doit faire face aux dures réalités économiques. Faute d'investissement, la production est passée de 3 millions de tonnes en 1990 à 840.000 l'année dernière et comble de malchance, les cours mondiaux sont à la baisse.Pas d'autres choix que de se séparer d'une partie du personnel au risque de compromettre l'existence même de cette industrie.

 

Dans ce dossier, les autorités ont fait preuve d'une transparence exemplaire. En novembre dernier, le ministre des Mines, de l'Energie et de l'Eau, Dammipi Noupokou, avait dénoncé la gestion opaque qui avait prévalu à l'OTP pendant des années (pas de comptabilité, pas de rapport d'activités, des contrats complaisants, etc…). « Une situation qui a contribué à faire sombrer ce qui fut le fleuron de l'économie au Togo », avait-il fait remarquer.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un nouveau contrat de management pour le 2 février ?

Tourisme

Le journal Focus Infos annonce la signature d’un contrat de management entre Emaar  Hospitality Group et la société Kaylan qui exploite l’hôtel du 2 février.

Levée d'écrou

Social

Trois enseignants condamnés en début de semaine à Kara pour tentative d'enlèvement dans une gendarmerie ont été libérés.

'Une étape importante vers l'apaisement en Guinée-Bissau'

Cédéao

Le président Faure Gnassingbé a salué mardi la nomination d’un Premier ministre de consensus en Guinée Bissau.

Le CHR d'Atakpamé va disposer d'une unité de soins critiques

Santé

L’hôpital régional d’Atakpamé disposera dans quelques semaines d’une unité de traumatologie ultra-moderne. Un don de la coopération israélienne.