Plus de 215.000 taxis-motos au Togo

09/11/2012
Plus de 215.000 taxis-motos au Togo

Le Togo compte 215.800 conducteurs de taxis-motos, dont 58.000 pour la seule ville de Lomé. Ces chiffres sont contenus dans une étude réalisée par le Collectif des organisations syndicales des Taxis motos du Togo (COSTT).

Le même document indique que cette activité génère une forte activité économique. Pour Lomé uniquement, cela représente 47 milliards de FCFA pour les conducteurs, 35 milliards pour les propriétaires, 2 milliards pour les garagistes, 62 milliards pour les compagnies pétrolières, 500 millions pour l’Etat au titre d’impôt et 5 milliards en achat de pièces détachées.

 « La contribution du secteur à l’économie nationale n’est pas négligeable. L’Etat doit nous aider à le professionnaliser pour en faire une entreprise pérenne »,souligne François Komlanvi Gbim-Djo Agbo, le coordinateur national du COSTT.

Le phénomène « Zémidjan » (« amène-moi vite » en fon) ou « Oleyia » (« Tu y vas ? » en Mina) date des années 90, largement inspiré de l’exemple du Bénin. Le phénomène s’est amplifié avec l’apparition sur le marché de motos à bas coût fabriquées en Chine.

D’une activité marginale et essentiellement circonscrite aux zones rurales ou périurbaines, le transport à deux roues est devenu un véritable un moyen de transport et une bonne façon de palier à l’absence de transport public. Mais cette profession reste toutefois informelle.

Le taxi-moto a définitivement révolutionné le système des transports routiers grâce à sa rapidité, sa souplesse et son prix abordable. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Faire de l’UEMOA un modèle d’intégration

Coopération

Le président Faure Gnassingbé et ses homologues d’Afrique de l’Ouest assistent lundi à Ouagadougou (Burkina Faso) au XXe anniversaire de la création de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA).

Stanlux épouse une carrière d'ambassadeur

Culture

Les Kora Awards, qui récompensent chaque année les meilleurs artistes africains, n’auront pas lieu en 2014. 

La France rénove sa culture

Culture

L’Institut Français (ex-centre culturel français) rouvrira ses portes dans de nouveaux locaux à la fin de ce mois.

Le CSAO va se réunir à Lomé

Coopération

Le Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest (CSAO) organisera prochainement au Togo une‘ Semaine de l’Afrique de l’Ouest’.