Pour Rabat, le Togo est the place to be

06/12/2015
Pour Rabat, le Togo est the place to be

Visiteurs à la Foire de Lomé - Photo © Emmanuel Pita

Le Forum économique Togo-Maroc a été un succès. La délégation marocaine conduite par Mohamed Abbou, le ministre délégué auprès du ministère de l’Industrie, chargé du commerce extérieur, s’est déclaré satisfait des rencontres. Il était accompagné par une vingtaine d’hommes d’affaires du royaume qui ont eu des entrentiens avec le secteur privé togolais à l’occasion de la Foire de Lomé.

Le Maroc est le 21ème fournisseur du Togo (1% des importations) et son 10ème client (2,3% des exportations). Le café et le coton constituent les principaux produits d’exportation vers le Maroc, alors que le Togo importe des engrais, des produits alimentaires et de l’acier.

Le royaume est très présent dans le secteur bancaire via Attijariwafa Bank et la BMCE. En outre, le second opérateur de téléphonie mobile au Togo est la propriété de Maroc Télécom.

Pour Ahmed Ringa, le consul honoraire du Togo au Maroc et artisan du rapprochement économique entre les deux pays, ‘Le Togo offre le grand avantage d’être un hub commercial pour la sous-région et un pays de services financiers. Des atouts certains pour les entreprises marocaines’.

La grande commission mixte Maroc-Togo aura lieu au premier trimestre 2016.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le rendez-vous annuel des développeurs togolais

Tech & Web

GDG-Lomé organise les 2 et 3 décembre prochains le ‘DevFest’, le rendez-vous annuel des communautés locales de développeurs en collaboration avec Google.

Rencontre Faure-Buhari à Abuja

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, s'est entretenu mardi à Abuja avec son homologue nigérian.

Spectaculaire progression du Togo

Développement

Le Togo enregistre une très forte progression en matière de développement humain, selon l'index Mo Ibrahim publié lundi.

Approches innovantes et méthodiques

Développement

Les bénéficiaires de projets de développement initiés par le PNUD ne sont pas assez impliqués dans leur réalisation.