Pratiques concurrentielles

29/11/2011
 Pratiques concurrentielles

Il est fondamental que toutes les entreprises commerciales au sein de l’Espace UEMOA disposent des mêmes chances, des mêmes conditions d’accès au marché régional. C’est ce que réclame, Ahoomey Zunu Séléagodji (photo), le ministre togolais du Commerce.

Il l’a dit lundi à l’ouverture d’une réunion d’experts de l’Union économique et monétaire ouest-africaine. Les discussions portent sur les pratiques concurrentielles au sein du marché unique.

 « Une politique du droit de la concurrence doit exister ; il est aussi nécessaire d’enraciner la culture de la concurrence au sein de l’Union », a souligné le ministre.

Si sur la papier, toutes les entreprises des pays membres disposent des mêmes droits, dans la réalité, elles sont bien souvent victimes de mesures protectionnistes. C’est particulièrement vrai pour l’obtention des marchés publics.

Rares sont en effet les sociétés togolaises à remporter des contrats publics dans la sous-région.

L’UEMOA, présidée actuellement par Faure Gnassingbé, a pour membres le Togo, le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée Bissau, le Mali, le Niger et le Sénégal.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La FTF assure

Sport

Nouvelle saison. Le championnat de première division débute le 23 septembre avec 7 rencontres à l’affiche.

Les nouvelles tendances du tourisme mondial

Tourisme

Comme chaque année, le Togo sera présent au Salon IFTM Top Resa qui se déroule du 25 au 28 septembre à Paris.

Il est important de savoir d’où l’on vient

Diaspora

Diplômé de l’Ecole de diplomatie et de relations internationales de l’université Seton Hall,  Erick Agbleke vient de passer son été comme stagiaire à l’ambassade américaine à Lomé.

Aného : une nouvelle vie pour la ville tricentenaire ?

Culture

Dans une thèse de doctorat présentée récemment, un étudiant togolais propose d'injecter 700 millions dans la réhabilitation culturelle d'Aného.