Pratiques concurrentielles

29/11/2011
 Pratiques concurrentielles

Il est fondamental que toutes les entreprises commerciales au sein de l’Espace UEMOA disposent des mêmes chances, des mêmes conditions d’accès au marché régional. C’est ce que réclame, Ahoomey Zunu Séléagodji (photo), le ministre togolais du Commerce.

Il l’a dit lundi à l’ouverture d’une réunion d’experts de l’Union économique et monétaire ouest-africaine. Les discussions portent sur les pratiques concurrentielles au sein du marché unique.

 « Une politique du droit de la concurrence doit exister ; il est aussi nécessaire d’enraciner la culture de la concurrence au sein de l’Union », a souligné le ministre.

Si sur la papier, toutes les entreprises des pays membres disposent des mêmes droits, dans la réalité, elles sont bien souvent victimes de mesures protectionnistes. C’est particulièrement vrai pour l’obtention des marchés publics.

Rares sont en effet les sociétés togolaises à remporter des contrats publics dans la sous-région.

L’UEMOA, présidée actuellement par Faure Gnassingbé, a pour membres le Togo, le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée Bissau, le Mali, le Niger et le Sénégal.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !