Pratiques concurrentielles

29/11/2011
 Pratiques concurrentielles

Il est fondamental que toutes les entreprises commerciales au sein de l’Espace UEMOA disposent des mêmes chances, des mêmes conditions d’accès au marché régional. C’est ce que réclame, Ahoomey Zunu Séléagodji (photo), le ministre togolais du Commerce.

Il l’a dit lundi à l’ouverture d’une réunion d’experts de l’Union économique et monétaire ouest-africaine. Les discussions portent sur les pratiques concurrentielles au sein du marché unique.

 « Une politique du droit de la concurrence doit exister ; il est aussi nécessaire d’enraciner la culture de la concurrence au sein de l’Union », a souligné le ministre.

Si sur la papier, toutes les entreprises des pays membres disposent des mêmes droits, dans la réalité, elles sont bien souvent victimes de mesures protectionnistes. C’est particulièrement vrai pour l’obtention des marchés publics.

Rares sont en effet les sociétés togolaises à remporter des contrats publics dans la sous-région.

L’UEMOA, présidée actuellement par Faure Gnassingbé, a pour membres le Togo, le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée Bissau, le Mali, le Niger et le Sénégal.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Eperviers sont motivés à bloc

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé vendredi matin pour Libreville Ils affronteront le 16 janvier la Côte d’Ivoire dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).

Quatre malfaiteurs abattus par la police

Faits divers

Le groupe d’intervention rapide de la police a neutralisé jeudi un groupe de de braqueurs munis de fusils d’assaut de type AK47.

Démarche transparente

Sport

Pour connaître en direct la somme récoltée en faveur des Eperviers, le comité de mobilisation vient de lancer un site.

‘Notre rôle est de prévoir l’imprévisible’

Sport

Une large souscription publique a été lancée pour financer le parcours des Eperviers à la prochaine CAN. Certains protestent déjà.