Premier financement de la BAD pour un projet routier

01/04/2010
Premier financement de la BAD pour un projet routier

Le projet de réhabilitation du tronçon routier Rond point Port de Lomé - Avépozo, a été lancé jeudi par le ministre des Travaux publics, Komlan Kadjé (photo), et Jean-Pierre Kalala, chargé de ce dossier à la Banque Africaine de Développement (BAD).
Les travaux, financés en quasi totalité par le Fonds Africain de Développement sont estimés à 15 milliards de Fcfa.
« Nous finançons un tronçon de 10,3 Km entre le rond point du port et Avépozo, situé sur la route internationale reliant le Ghana au Bénin. Sa réalisation permettra de compléter le chaînon marquant sur la portion togolaise du corridor Abidjan – Lagos, cofinancée par la Banque Mondiale, la Banque Islamique de Développement (BID), la Banque Ouest africaine de développement (BOAD) et la Banque d’investissement et de développement de la Ccédéao (BIDC) », a indiqué M. Kalala.
« C’est le premier projet d’infrastructures entamé avec un financement de la BAD depuis la reprise de la coopération avec nos partenaires au développement. Nous prenons l’engagement de tout mettre en œuvre afin que le projet puisse s’achever dans les délais contractuels », a indiqué pour sa part M. Kadjé
Durée du chantier, 12 mois.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.