Près de 700 millions pour la sécurité alimentaire

23/06/2010
Près de 700 millions pour la sécurité alimentaire

Dans le cadre du « Projet de renforcement des bases de la sécurité alimentaire des ménages agricoles vulnérables au Togo », le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, Messan Kossi Ewovor (photo) et le responsable de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) remettront jeudi un lot d’équipements et d’intrants agricoles dans la ferme semencière de Sotouboua et à Yara Kabyè dans la préfecture de Tchaoudjo.
Les matériels comprennent, notamment, des tracteurs, des motos et des ordinateurs d’une valeur de 85 millions de Fcfa.
Les intrants agricoles sont constitués de 680 kg de semences maraîchères, 120 tonnes de semences de maïs, 18 tonnes de semences de riz, 5,4 tonnes de semences de sorgho, 1,450 tonnes d’engrais, 2.500 litres de pesticides et de 5000 masques pour un coût total d’environ 600 millions de Fcfa.
Selon les responsables de la FAO, l’objectif de ce don est de permettre aux agriculteurs de disposer de semences de qualité et d’engrais en quantité suffisante pour augmenter les rendements et garantir ainsi la sécurité alimentaire.
Ce projet est financé par l’Union européenne (UE) et exécuté par la FAO en collaboration avec le ministère de l’Agriculture du Togo.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le rendez-vous annuel des développeurs togolais

Tech & Web

GDG-Lomé organise les 2 et 3 décembre prochains le ‘DevFest’, le rendez-vous annuel des communautés locales de développeurs en collaboration avec Google.

Rencontre Faure-Buhari à Abuja

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, s'est entretenu mardi à Abuja avec son homologue nigérian.

Spectaculaire progression du Togo

Développement

Le Togo enregistre une très forte progression en matière de développement humain, selon l'index Mo Ibrahim publié lundi.

Approches innovantes et méthodiques

Développement

Les bénéficiaires de projets de développement initiés par le PNUD ne sont pas assez impliqués dans leur réalisation.