Près de 700 millions pour la sécurité alimentaire

23/06/2010
Près de 700 millions pour la sécurité alimentaire

Dans le cadre du « Projet de renforcement des bases de la sécurité alimentaire des ménages agricoles vulnérables au Togo », le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, Messan Kossi Ewovor (photo) et le responsable de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) remettront jeudi un lot d’équipements et d’intrants agricoles dans la ferme semencière de Sotouboua et à Yara Kabyè dans la préfecture de Tchaoudjo.
Les matériels comprennent, notamment, des tracteurs, des motos et des ordinateurs d’une valeur de 85 millions de Fcfa.
Les intrants agricoles sont constitués de 680 kg de semences maraîchères, 120 tonnes de semences de maïs, 18 tonnes de semences de riz, 5,4 tonnes de semences de sorgho, 1,450 tonnes d’engrais, 2.500 litres de pesticides et de 5000 masques pour un coût total d’environ 600 millions de Fcfa.
Selon les responsables de la FAO, l’objectif de ce don est de permettre aux agriculteurs de disposer de semences de qualité et d’engrais en quantité suffisante pour augmenter les rendements et garantir ainsi la sécurité alimentaire.
Ce projet est financé par l’Union européenne (UE) et exécuté par la FAO en collaboration avec le ministère de l’Agriculture du Togo.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.

Le Roy : 'Adebayor est très important pour nous'

Sport

Adebayor a été incroyablement physique contre la Côte d’Ivoire. Claude Le Roy ne tarit pas d'éloges sur le capitaine des Eperviers.

Eléphants et Eperviers se séparent sur un nul

Sport

Le Togo et la Côte d’Ivoire ont fait match nul lundi à Oyem (0-0). La CAN commence bien pour les Eperviers.

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.