Projet majeur pour l’agriculture

07/02/2013
Projet majeur pour l’agriculture

Le Programme national d’investissement agricole et de sécurité alimentaire (PNIASA) souffle sa première bougie. Il concerne 1,5 millions de producteurs et couvre 45. 000 hectares cultivables. Son coût : à 538 milliards de Fcfa, en partie financés par les partenaires internationaux comme la Banque Mondiale, du FIDA, de la BOAD et de la BIDC.

Le PNIASA comprend trois types d’interventions spécifiques dont l’objectif in fine est de parvenir à une croissance du secteur agricole de l’ordre de 6%. La finalité est aussi de réduire la pauvreté en milieu rural.

Globalement, le Programme ambitionne de booster la production de maïs, de manioc et de riz, de rénover les pistes rurales, de développer une irrigation moderne et de bâtir des magasins et des aires de stockages.

Les autorités souhaitent aussi renforcer la recherche et le conseil. Le recours aux nouvelles technologies pour les cultures vivrières, l’élevage traditionnel, la pêche continentale et l’aquaculture est l’option retenue.

Enfin, dernier volet de cette ambitieuse réforme, la mise en place d’une stratégie pour la transformation, la valorisation, l’accès au marché des cultures vivrières et l’appui aux cultures d’exportation.

Au Togo, la population vit majoritairement de l'agriculture.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les hommes qui savent aimer Valentine

Culture

La jeune chanteuse togolaise Valentine Alvares poursuit sa carrière à un rythme impressionnant. Elle vient de dévoiler son nouveau clip.

Tchanilé Banna radié à vie

Sport

L’ancien entraîneur des Eperviers, Tchanilé Banna, organisateur d’un match bidon au Bahreïn en septembre 2010, a été radié à vie par la FIFA.

Un univers musical sans frontières

Culture

Le franco-togolais Jer Ndoti donnera un concert vendredi à l'Institut Français du Togo. Un voyage dans l'univers du jazz et des musiques afri-cubaines.

Le Fonds PISCCA finance 9 projets

Coopération

Plusieurs initiatives locales contribuant à renforcer la société civile et à promouvoir les droits sociaux et économiques viennent de recevoir un coup de pouce.