Propriété privée

10/04/2013
Propriété privée

Les entreprises togolaises innovent, sont parfois à l’origine d’inventions susceptible d’être brevetées, mais la plupart ignorent les règles élémentaires de propriété intellectuelle ou industrielle. C’est pour cette raison que l’Agence nationale de promotion et de garantie de financement des petites et moyennes entreprises (ANPGF) et la Chambre de commerce et d’industrie du Togo (CCIT) organisent mercredi une session d’information.

Une réunion destinée à expliquer aux chefs d’entreprise les démarches à accomplir pour bénéficier d’une garantie juridique à peu près totale.  

Gaël Ahoomey-Zunu, le président du Comité de direction de l’ANPGF, souligne que la plupart des opérateurs privés ne prennent pas suffisamment de précautions ou ne connaissent tout simplement pas la législation locale et internationale.

« La protection de la propriété intellectuelle reste un défi que les entrepreneurs togolais doivent relever en matière de compétitivité et de conquête de marché », estime Loukoumanou Boukari, expert de l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI).

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'Allemagne laboure le Togo

Coopération

Depuis la reprise de la coopération avec le Togo, l’Allemagne est particulièrement active dans le secteur de l’agriculture.

Pendant les Evala, la roue tourne

Sport

Coup d’envoi mardi du Grand Prix de la Kozah, une course cycliste qui mènera le peloton de Lomé à Kara (Nord du Togo).

Les greffiers à la recherche de solutions consensuelles

Justice

Les greffiers du Togo souhaitent l’ouverture rapide d’un dialogue avec les pouvoirs publics pour discuter de leur statut.

Le PM à New-York pour faire le point sur les ODD

Développement

Komi Selom Klassou participe depuis lundi à New York à la session ministérielle du Forum politique de haut niveau sur les ODD.