Propriété privée

10/04/2013
Propriété privée

Les entreprises togolaises innovent, sont parfois à l’origine d’inventions susceptible d’être brevetées, mais la plupart ignorent les règles élémentaires de propriété intellectuelle ou industrielle. C’est pour cette raison que l’Agence nationale de promotion et de garantie de financement des petites et moyennes entreprises (ANPGF) et la Chambre de commerce et d’industrie du Togo (CCIT) organisent mercredi une session d’information.

Une réunion destinée à expliquer aux chefs d’entreprise les démarches à accomplir pour bénéficier d’une garantie juridique à peu près totale.  

Gaël Ahoomey-Zunu, le président du Comité de direction de l’ANPGF, souligne que la plupart des opérateurs privés ne prennent pas suffisamment de précautions ou ne connaissent tout simplement pas la législation locale et internationale.

« La protection de la propriété intellectuelle reste un défi que les entrepreneurs togolais doivent relever en matière de compétitivité et de conquête de marché », estime Loukoumanou Boukari, expert de l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI).

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Réunion du Conseil de médiation et de sécurité à Abuja

Cédéao

Léné Dimban, l’ambassadeur du Togo auprès de la Cedeao a présidé mercredi à Abuja (Nigeria) la 28e réunion du Conseil de médiation et de sécurité.

Arnaques à la petite semaine

Faits divers

Pour fidéliser leurs abonnés, les opérateurs de téléphonie mobile (Moov et Togo Cellulaire) multiplient les opérations commerciales et autres jeux-concours. 

Les Togolais Drépano-solidaires

Santé

La drépanocytose est un vrai problème de santé publique. Près de 250.000 Togolais en sont victimes.

Protéger la culture immatérielle

Culture

Les traditions orales, les arts du spectacle, les pratiques sociales, les rituels ou l'artisanat doivent être protégés. C'est la mission de l'Unesco.