Quatre heures de débat entre le gouvernement et le secteur privé

16/01/2010
Quatre heures de débat entre le gouvernement et le secteur privé

Le Premier ministre Gilbert Houngbo a présidé jeudi un dîner-débat qui rassemblait les membres du gouvernement, les hommes d’affaires, les représentants du patronat et de la Chambre de commerce.
M. Houngbo et le ministre du Commerce, Guy Lorenzo, ont exposé les réformes économiques lancées depuis cinq ans ; un chantier destiné à améliorer le climat des affaires après des années de crise.
« Nous sommes déterminés à aller au bout de ces réformes pour assurer des conditions optimales de promotion des affaires dans le pays, car nous
savons tout le poids que le secteur privé a sur notre économie » a déclaré le Premier ministre qui a annoncé la mise en place d’un mécanisme de dialogue permanent entre les opérateurs économiques et les autorités.
Pour le secrétaire général du Patronat, Moctar Sow (photo), les initiatives prises pour moderniser l’économie togolaise commencent à porter leurs fruits. Il faut poursuivre dans la même direction pour créer de la richesse et donc des emplois.
Pendant le dîner, les questions ont été nombreuses et le débat direct et franc entre les ministres et le secteur privé. Quatre heure d’échanges pour définir les bases de l’avenir économique du Togo.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Trouver tout de suite !

Santé

Comment trouver l’hôpital le plus proche, une pharmacie, un médecin, un spécialiste ou un laboratoire d’analyses médicales ?

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.

En pointe dans l'urgence

Santé

Le Togo dispose depuis quelques semaines à l'hôpital d'Atakpamé d'une unité de traumatologie de pointe. Un film vient d'être réalisé sur ce projet mené avec Israël.

Vous développez un projet structurant ?

Coopération

Des représentants togolais participeront du 17 au 19 septembre à Genève à la 2e conférence internationale des jeunes francophones (CJF).