Quelques petits conseils aux grands patrons

19/12/2012
Quelques petits conseils aux grands patrons

Le HEC Executive Club, un département de la célèbre école de commerce française, propose depuis mercredi un cycle de formation aux techniques du management destiné aux responsables des grandes entreprises du Togo.

Le responsable de HEC Education, Olivier Dubigeon (photo), a indiqué «qu’il importait désormais aux dirigeants des sociétés d’orienter la gestion afin de produire de la valeur ajoutée, de mieux connaître l’environnement de leur secteur d’activité et de développer les capacités managériales ».

In fine, l’objectif de cette formation haut de gamme est de parvenir à davantage de compétitive pour les entreprises.

HEC Executive Club est le fruit d’un partenariat entre la Chambre de Commerce et d'Industrie du Togo (CCIT), le Groupe HEC de la Chambre de commerce et d'industrie de Paris (CCIP)

HEC Paris se déploie sur le continent africain depuis plusieurs années en développant des programmes d’accompagnement et de formation à destination des administrations publiques, des organisations patronales, des entreprises internationales et des filières agricoles. L’Ecole adapte ses programmes dans une logique de partenariat et favorise le dialogue entre les secteurs public et privé, en tenant compte de l’environnement économique, politique, social et culturel des pays concernés.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Hanoukopé aura sa Bluezone

Tech & Web

Une seconde BlueZone, après celle de Cacaveli, verra prochainement le jour à Hanoukopé, un quartier de Lomé.

Grenade lacrymogène tirée par accident à Lomé

Faits divers

Un commissaire et un fonctionnaire de police ont été sanctionnés après un incident survenu mercredi dans la capitale.

Adebayor est bien dans ses baskets

Sport

Adebayor semble très heureux dans son nouveau britannique. C’est ce qu’il a confié mercredi au Sun. 

Les crocodiles disent merci à la Banque mondiale

Environnement

La retenue d’eau de Boadé (Nord-Togo) est menacée. La Banque mondiale se mobilise pour protéger ce site essentiel pour les populations riveraines.