Reconversion et protection du littoral

03/10/2014
Reconversion et protection du littoral

Imaginer d'autres moyens de subsistance

Afin de lutter contre l’érosion côtière, il est désormais interdit d’extraire du sable marin. Problème : des milliers de Togolais qui vivaient de cette activité, notamment dans la région d’Aného, se retrouvent sur le carreau.

Les pouvoirs publics, soutenus par la FAO, viennent de lancer une étude sur un projet de reconversion. L’objectif est triple : protéger le littoral, s’adapter aux changements climatiques et trouver une activité économique viable pour tous ceux qui vivaient jusqu’à présent de la vente du sable marin.

Il s’agit d’améliorer les conditions d’existence et moyens de production des communautés; de renforcer les communautés pour réhabiliter et conserver la biodiversité et les écosystèmes côtiers;  de mettre en place des instruments juridiques et financiers susceptibles de favoriser les deux axes précédents, explique Antonio Isaac Monteiro, le représentant de la FAO au Togo.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.