Réinventer la Zone franche

07/12/2015
Réinventer la Zone franche

Atsouvi Yawo Sikpa, directeur général de la Sazof

La Sazof (Société d’administration de la Zone franche) laissera prochainement la place à une Agence de promotion des investissements et de la Zone Franche. L’idée est d’inciter de nouveaux opérateurs étrangers à s’implanter au Togo en bénéficiant d’une fiscalité douce et d’un marché régional en croissance. La position géographique de Lomé en fait un lieu idéal pour exporter vers les pays de l’hinterland (Mali, Niger et Burkina Faso). Le port a été largement modernisé comme d’ailleurs le réseau routier menant à ces trois pays.

64 entreprises sont actuellement installées en Zone franche ; elles emploient 12.000 personnes dans des secteurs variés : chaîne d’assemblage de poids lourds, industrie chimique, matériaux de construction, etc…

La Sazof travaille à une extension du site à Adétikopé (30 km de Lomé), celui situé à proximité du port est saturé.

Vingt quatre ans après sa création (un projet soutenu à l’époque par l’Overseas Private Investment Coroporation, OPIC), la zone franche veut se réinventer.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.