Réinventer la Zone franche

07/12/2015
Réinventer la Zone franche

Atsouvi Yawo Sikpa, directeur général de la Sazof

La Sazof (Société d’administration de la Zone franche) laissera prochainement la place à une Agence de promotion des investissements et de la Zone Franche. L’idée est d’inciter de nouveaux opérateurs étrangers à s’implanter au Togo en bénéficiant d’une fiscalité douce et d’un marché régional en croissance. La position géographique de Lomé en fait un lieu idéal pour exporter vers les pays de l’hinterland (Mali, Niger et Burkina Faso). Le port a été largement modernisé comme d’ailleurs le réseau routier menant à ces trois pays.

64 entreprises sont actuellement installées en Zone franche ; elles emploient 12.000 personnes dans des secteurs variés : chaîne d’assemblage de poids lourds, industrie chimique, matériaux de construction, etc…

La Sazof travaille à une extension du site à Adétikopé (30 km de Lomé), celui situé à proximité du port est saturé.

Vingt quatre ans après sa création (un projet soutenu à l’époque par l’Overseas Private Investment Coroporation, OPIC), la zone franche veut se réinventer.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !

Agriculture : le FIDA en première ligne

Coopération

Le FIDA pourrait jouer un rôle central dans la relance du secteur agricole, estime le secrétaire d’Etat adjoint américain au Trésor.