Relancer la filière cacao

09/09/2009
Relancer la filière cacao

Les pays producteurs de cacao (Copal) sont réunis à Lomé depuis le début de la semaine pour leur 72e assemblée générale. Cette organisation regroupe, outre le Togo, les pays suivants : Brésil,  Côte d'Ivoire,  Cameroun,  Ghana,  Gabon, république dominicaine, Sao Tomé et Principe, Nigeria,  Sierra Leone et Malaisie.

Au centre des débats, le niveau des cours mondiaux qui sont actuellement satisfaisants.      Mais le problème auquel est actuellement confronté le Togo, c'est une chute brutale de sa production passée de 20.000 à 8.000 tonnes. Les groupements de producteurs ont reçu récemment une aide de l'Union européenne pour tenter de relancer cette filière et de profiter de la hausse des cours.

Les prix du cacao ont monté à 1.923 livres à Londres, un peu en retrait des 1.925 livres touchées la semaine dernière (plus haut depuis avril), et réussi à finir en hausse, comme à New York, alors qu'ils avaient connu un fort décrochage la semaine précédente.

"Des signaux de ventes sur les marchés ont contribué à la baisse des cours (en début de semaine, ndlr) alors que le regain du dollar approfondissait les pertes", notaient les analystes de Public Ledger, ajoutant que "la faiblesse du cacao était également liée à la rumeur d'une bonne récolte ivoirienne (premier producteur mondial, ndlr) et que cette dernière pourrait commencer plus tôt que prévu.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les droits des personnes est au cœur du développement

Développement

Le gouvernement togolais travaille pour garantir un développement inclusif, équitable et durable.

Sida : appui américain

Santé

Les Etats-Unis aident le Togo et d'autres pays africains à lutter plus efficacement contre le sida. Et fournit des moyens financiers.

N'avalez pas trop vite

Santé

Le marché de la contrefaçon de médicaments ne s’est jamais aussi bien porté.

Promouvoir la disponibilité de la fibre en accès libre

Tech & Web

Au moment où les autorités togolaises mettent le paquet pour développer la fibre, des experts internationaux douchent les ambitions du pays.