Réunion jeudi des ministres des Finances

28/11/2008
Réunion jeudi des ministres des Finances

Le Togo et ses partenaires de la zone franc participeront jeudi prochain à Abidjan à une conférence pour débattre des effets de la crise financière sur les économies de la zone. C'est le ministre togolais de l'Economie et des Finances, Adji Othèth Ayassor, qui représentera son pays à cette réunion.

Outre les ministres des Finances, cette réunion de deux jours regroupera ceux chargés du développement, ainsi que les présidents de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (Cémac, 6 pays) et de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa, 8 pays).Le gouverneur de la Banque centrale des Etats d'Afrique de l'ouest (Bceao) Philippe-Henri Dacoury-Tabley et son homologue de la Banque des Etats d'Afrique centrale (BEAC) Philibert Andzembé, vont également pendre part à cette réunion, ainsi que les responsables des institutions de financements sous-régionales.

Les 15 ministres de la zone franc réunis en octobre à Washington, en marge des assemblées annuelles de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international (FMI), avaient "diligenté" une étude sur l'impact de cette crise sur leurs économies.

La Zone Franc regroupe l'Uemoa, la Cémac et les Comores.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Guinée Bissau : non aux sanctions !

Cédéao

Les 19 personnalités bissau-guinéennes, récemment sanctionnées par la Cédéao pour non respect de l’Accord de Conakry, constestent cette décision.

La mode dans tous ses états

Culture

Le FIMO 228, Festival international de la mode au Togo, s’est ouvert mardi à l’hôtel Ibis de Lomé.

Faussaires expérimentés sous les verrous

Faits divers

Plusieurs centaines de cartes d’identité, de passeports et de nombreux documents administratifs togolais et étrangers ont été saisis par la police.

Il faut parfois savoir faire des concessions

Justice

Le Collectif des associations contre l’impunité au Togo (CACIT) a salué mardi la grâce présidentielle en faveur de 45 manifestants de l'opposition.