Réussite de l’ITIE : c’est l’affaire de tous

08/01/2013
Réussite de l’ITIE : c’est l’affaire de tous

Le Togo occupe la 14e place au classement mondial des pays producteurs de phosphate naturel en volume. Les autres matières premières minérales produites comprennent, notamment, le ciment, le clinker et le calcaire. Les ressources minérales qui ne sont pas encore pleinement exploitées sont la bauxite, le gypse, le minerai de fer, le manganèse, le marbre, le rutile et le zinc

Un potentiel minier non négligeable qui a conduit les autorités à soumettre la candidature du pays à  l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE).

Kézako ?

Trois milliards et demi de personnes vivent dans des pays riches en ressources naturelles. Cependant, nombre d’entre eux ne voient pas les résultats issus de l’extraction. Et trop souvent, lorsque la gouvernance est faible, de telles ressources peuvent engendrer des souffrances liées aux conflits et à la corruption. L’ITIE a donc pour mission de transformer cette situation.

Depuis 2003, 33 pays y ont adhéré sur une base volontaire. Leurs gouvernements prennent l'engagement de faire une déclaration publique d'adhésion, de travailler avec la société civile et les entreprises pétrolières, gazières et minières, de nommer une personne ressource en charge de la mise en œuvre de l'ITIE et d'élaborer et de publier un plan national de mise en oeuvre. Les Etats adhérant doivent être en mesure de publier régulièrement des rapports sur les recettes et paiements des industries extractives, soumis ensuite à un processus de validation confié à des cabinets d'audit sélectionnés par le secrétariat international de l'ITIE. 

En 2012, le Togo - bien que n’étant pas encore membre – a publié son premier rapport portant sur l’année 2010 ; un signe concret de la volonté de transparence des autorités ; le second est attendu en mars de cette année.

Et pour que cette transparence soit totale, le gouvernement organise régulièrement des sessions d’information ouvertes au plus grand nombre.

Mardi ce sont les parlementaires, les membres du corps judiciaire, les journalistes et les représentants des organisations de la société civile qui bénéficient d’une présentation exhaustive du mécanisme ITIE. 

« Nous souhaitons que toutes les parties prenantes contribuent à la réussite du processus et la l’amélioration de la gouvernance en vue de parvenir à la réduction de la pauvreté qui est la finalité du processus ITIE », a déclaré Didier Kokou Agbémadon, le coordonnateur du processus pour le Togo.

Accéder au site ITIE Togo

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Médecine bénévole

Santé

L’ONG Chaîne de l’Espoir vient d’achever une nouvelle mission médico-chirurgicale pédiatrique dans la Préfecture de Haho.

Burundi : la délicate mission d’Edem Kodjo

Diplomatie

L’ancien Premier ministre togolais Edem Kodjo a été désigné par l’Union africaine en qualité de médiateur dans la crise politique qui secoue le Burundi.

Tom Saintfiet opérationnel dès la semaine prochaine

Sport

Le nouveau sélectionneur des Eperviers, le Belge Tom Saintfiet, devrait signer officiellement son contrat la semaine prochaine à Lomé.

Sujet prématuré et inapproprié

Cédéao

L'idée d'amender le protocole de la Cédeao sur la démocratie et la bonne gouvernance a été envisagée lors des préparatifs de la 47e session de la conférence des chefs d'Etat et de gouvernement de l’organisation qui s’est déroulée en début de semai...