Revendications sociales en zone franche

08/11/2010
Revendications sociales en zone franche

Les employés de la Société Strouk Fielt, installée en zone franche, menacent de se mettre en grève à partir de mardi.
Ils reprochent à la direction de cette entreprise fabriquant des médicaments de ne pas respecter la réglementation sur les droits des travailleurs en zone franche
« Aucune prime n’est payée dans cette société, les responsables nous considèrent à la limite comme des sauvages », a expliqué sur Kanal FM, Fayosse Koffi, délégué du Syndicat national des travailleurs de la zone franche.
Les salariés dénoncent pêle-mêle 57 heures de travail par semaine contre 40 heures prescrites par la SAZOF, pas de contrat de travail, pas de cantine ni de dispositions sanitaires, salaires largement en deçà du SMIG, conditions inhumaines de travail etc.
Ce mécontentement touche aussi les employés d’Amina, spécialisée dans les mèches artificielles, qui comptent arrêter le travail pour « traitement inhumain et dégradant ».
« Alors que le SMIG a été porté a 28.000 F cfa depuis l’année dernière, Amina paye des salaires de 8 à 12.000 francs par mois. C’est une situation que nous ne pouvons plus supporter », souligne le représentant des employés.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.