Revitaliser le secteur agricole

29/07/2009
Revitaliser le secteur agricole

La table ronde des bailleurs de fonds autour du programme national d'investissement agricole a été ouvert mercredi à Lomé par le ministre d'Etat Komlan Mally, représentant le chef de l'Etat. Durant deux jours les experts du Nepad et de la Cédéao, de l'Union Africaine ainsi que les partenaires au développement vont étudier sur six projets de développement présentés par le ministère de l'Agriculture et de l'Elevage, dont le montant s'élève à 900 milliards de Fcfa.

Le Togo souhaite faire de l'agriculture son cheval de bataille dans la lutte contre la pauvreté.   « Cette rencontre vise à créer les meilleures conditions pour une réflexion féconde et dynamique afin de mobiliser des ressources au profit de l'agriculture », a déclaré le ministre.

 

M. Mally a rappelé que face au phénomène de la vie chère, doublée de la crise alimentaire, le gouvernement a adopté en 2008, une stratégie de relance agricole et consacré d'importantes ressources à sa mise en Œuvre.

 

« Le programme national d'investissement agricole vient compléter vise à la réduction de la pauvreté par la croissance et l'augmentation de la production afin de renforcer la sécurité alimentaire » a précisé le ministre.

 

Cette table ronde, première du genre en Afrique de l'Ouest, devra aboutir à la signature d'un document consensuel indiquant les engagements pris d'une part, par les différents acteurs du secteur agricole togolais, et de l'autre par les partenaires en développement.

 

La cérémonie s'est déroulée en présence de plusieurs ministres, des représentants de la Cédéao, de l'UA, du Nepad et de la Banque Mondiale.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les conditions de la relance

Tourisme

Le gouvernement s’est résolument engagé dans le développement et la promotion du secteur touristique.

Energie solaire photovoltaïque pour 62 localités

Environnement

Un prêt de 6 milliards de la BOAD va permettre au Togo de distribuer l'énergie solaire dans une soixantaine de localités.

L'Europe un peu plus abordable

Tourisme

459.000 Fcfa, c’est le prix d’un billet entre Lomé et Paris (ou l’Europe) en ce moment sur Air France.

Une voiture solaire assemblée au Togo

Environnement

Les industriels n’ont pas attendu la signature par le Togo de l’Accord de Paris pour se lancer dans le secteur des véhicules propres.