Révolte contre les APE

28/01/2008
Révolte contre les APE

Le 4e Forum social de l'Afrique de l'Ouest, sur la "gouvernance et la souveraineté alimentaire" qui s'est achevée dimanche à Lomé a demandé aux Etats de la région de ne pas signer les APE.

"Nous demandons aux chefs d'Etat de dresser un tableau des conséquences possibles de la signature et aussi de la non signature des APE, tout en tenant compte de leur niveau de vie", a indiqué Aurélien Atidégla, responsable d'une Ong béninoise.L'Organisation mondiale du commerce (OMC) a jugé l'actuel régime préférentiel commercial UE-ACP (Afrique-Caraïbes-Pacifique) incompatible avec les règles internationales, et a fixé au 31 décembre 2007 le délai pour son remplacement par les APE.

La Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao, 15 pays, dont le Togo) s'est fixée jusqu'en juin 2009 au plus tard pour conclure des accords de partenariat économique (APE) avec l'Union européenne (UE).

Le président sénégalais Abdoulaye Wade tente de mobiliser ses pairs contre les APE qui livrent, selon lui, "totalement les marchés africains aux produits européens subventionnés".

Toutefois, des accords "intérimaires" ont déjà été conclus par la Côte d'Ivoire et le Ghana.

Le Togo pour sa part est entré depuis le 1er janvier 2008 dans le Système de Préférences Généralisées (SPG) de l'Union européenne. Cette situation se poursuivra jusqu'au moment où des négociations seront conclues et que le Conseil Européen approuvera l'application d'un nouveau régime commercial.

Les participants au Forum social ont manifesté dimanche dans les rues de la capitale togolaise pour demander également plus de solidarité à l'égard des démunis et pour accélérer l'intégration africaine.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !