Riz sans danger

17/08/2011
Riz sans danger

Du riz importé des Etats-Unis par une société togolaise serait impropre à la consommation; une information diffusée depuis quelques jours par certains journaux privés. Mercredi, le ministère du Commerce a apporté un démenti formel à ces allégations et a fait part de son indignation face à cette campagne de désinformation.

Voici le communiqué du ministère du Commerce

Certains journaux de place ont diffusé ces derniers jours, des informations alarmantes faisant état d’un prétendu débarquement au Port de Lomé, d’une cargaison de riz hautement toxique qui serait destiné à la consommation. Dès que le ministère du Commerce et de la Promotion du secteur privé  a eu vent de ces allégations, il a saisi la direction de la protection des végétaux, afin qu’un rapport  circonstancier sur cette affaire soit soumis dans les meilleurs délais. Au terme des investigations, il est apparu que les informations diffusées sont totalement fausses et reposent sans doute sur des interprétations fantaisistes émanant de personnes non qualifiées.

En effet, selon le rapport de la Direction de la protection des végétaux, un navire affrété par la société GETMA* est effectivement arrivé au Port Autonome de Lomé le lundi 8 Août 2011 avec une cargaison de 9.101 tonnes de riz américain en vrac et sans emballages. Dans le strict respect des procédures en vigueur, l’inspection traditionnelle du Navire avant débarquement a été effectuée le même jour par une équipe composée d’un panel de quatre experts maritimes, du représentant de la société GETMA-Togo et de trois inspecteurs phytosanitaires. 

Cette inspection qui a été effectuée avec la minutie habituelle a révélé que la cargaison a été traitée avec un fumigant qui libère une substance gazeuse destinée à protéger le riz et qui agit pour environ 72 heures. Ce fumigant qui se présente sous forme de comprimé est utilisé pour la protection du riz stocké et autres produits agricoles. 

Ces comprimés ont la particularité de se désagréger et de se transformer en cendre. En tout état de cause, et de l’avis des experts, la substance gazeuse et le comprimé utilisés ne laissent pas de résidus toxiques dans les produits agricoles ou denrées alimentaires traitées. Toutefois, il a été recommandé à titre de précaution et conformément aux usages que la surface du riz inspectée, soit raclée à une profondeur suffisante, afin d’enlever les cendres résiduels.

C’est à la suite de cette opération effectuée par les experts agréés, que le riz a été déclaré sans danger pour les consommateurs et son déchargement, autorisé. Le procès verbal d’inspection souligne par ailleurs que le stock en cause a été  enlevé à titre de précaution et est en attente de destruction, conformément à la procédure habituelle.  

Le ministre du commerce et de la promotion du secteur privé est profondément indigné par la campagne de désinformation lancée, on ne sait à quelles fins, dans un domaine qui touche à la santé et à la vie. 

Le ministre tient à cet égard à rassurer tous nos concitoyens que les autorités compétentes de notre pays accordent le degré le plus élevé de priorité à la santé publique et au bien-être des populations, ainsi qu’à la protection de l’environnement et ne saurait en aucun cas, et pour quel intérêt que ce soit, autoriser la vente des produits impropres à la consommation.

La société Getma a fait savoir mercredi qu’elle n’était pas l’affréteur du navire.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Coopération agricole avec Israël

Cédéao

Le ministre de l’Agriculture, Ouro-Koura Agadazi, effectue depuis lundi une visite de travail en Israël.

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.

Les inégalités entre les genres coûtent une fortune à l'Afrique

Développement

L’édition 2016 du rapport sur le développement humain en Afrique, réalisé par le PNUD, a été présentée lundi à Lomé.

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.