Sanwogou Tignoaré : «Beaucoup d’hôtels fonctionnent dans l’illégalité »

18/12/2009
Sanwogou Tignoaré : «Beaucoup d’hôtels fonctionnent dans l’illégalité »

Les autorités togolaises ont exprimé le souhait de relancer l’industrie touristique passablement mise à mal par plus de 15 ans d’instabilité politique. Les entrepreneurs privés, en particulier les propriétaires d’hôtels, ne demandent pas mieux. Ils se sont réunis il y a quelques jours à Lomé pour faire l’état des lieux d’un secteur où il faudra nécessairement faire le ménage.
Pour Sanwogou Tignoaré (photo), le président de l’Union togolaise de l’hôtellerie (UTH), tout est à rebâtir, y compris les règles de fonctionnement de la profession.

Republicoftogo.com : Etes-vous satisfait de ce séminaire ?
Sanwogou Tignoaré : Il a été très utile au moment ou le gouvernement lance un plan de relance du tourisme.
Nous avons passé en revue la réglementation du secteur du tourisme et de l’hôtellerie dans le pays.
Beaucoup de privés ont ouvert, ces dernières années, des hôtels sans autorisation du ministère du Tourisme qui fonctionnent dans l’illégalité.
Nous avons également discuté des normes de classement des établissements de tourisme. ll y a aujourd’hui confusion entre hôtels, motels, auberges et chambres chez l’habitant.
Il y a enfin des critères que les hôtels doivent respecter comme l’hygiène ou la sécurité. Ce n’est malheureusement pas toujours le cas.
Plus globalement, les participants au séminaire ont discuté du rôle que doivent jouer les acteurs du secteur public et privé dans la stratégie de relance du tourisme au Togo.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais Drépano-solidaires

Santé

La drépanocytose est un vrai problème de santé publique. Près de 250.000 Togolais en sont victimes.

Aucune coupure sur le réseau Moov

Tech & Web

Pas de perturbations sur le réseau de l’opérateur de téléphonie mobile Moov, contrairement à ce qu’ont affirmé les médias.

Des chirurgiens membres de l'Eglise Copte se mobilisent

Coopération

Deux cents patients soufrant d’hernies et de goitre seront pris en charge par des médecins égyptiens.

Les transfusions sanguines n'ont aucun caractère commercial

Santé

La culture de don du sang n’est pas très développée au Togo. Absence d’information et préjugés freinent la collecte.