Singapour prêt pour un partenariat gagnant-gagnant

05/10/2012
Singapour prêt pour un partenariat gagnant-gagnant

«Le gouvernement veut faire du Togo le Singapour de l’Afrique de l’ouest», a déclaré jeudi la ministre du Commerce, Bernadette Léguézim-Balouki, en s’adressant à une délégation d’hommes d’affaires de la ville-Etat.

Ils sont à Lomé en mission d’information et de prospection. Plusieurs secteurs sont ciblés dont l’énergie, les nouvelles technologies, l’agro-industrie, l’eau, l’assainissement, la construction et l’activité portuaire. Le port de Singapour est le premier port de conteneurs du monde.

Accompagnés par Steve Bodjona, le chargé d’Affaires du Togo au Japon, les businessmen ont rencontré les représentants de la Chambre de commerce et d’industrie du Togo (CCIT), plusieurs membres du gouvernement et les responsables d’Ecobank.

Ils seront reçus dans la journée par le chef de l’Etat.

«Nous sommes ouverts à un partenariat gagnant-gagnant avec le Togo. Nous sommes un petit pays comme le Togo, mais nous avons beaucoup de choses à proposer», a indiqué le chef de la délégation, Hanif Nomanbhoy.

La délégation quittera le Togo le 6 octobre.

En photo : la délégation singapourienne lors d’une présentation à la Chambre de commerce et d’industrie 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les nouvelles tendances du tourisme mondial

Tourisme

Comme chaque année, le Togo sera présent au Salon IFTM Top Resa qui se déroule du 25 au 28 septembre à Paris.

Il est important de savoir d’où l’on vient

Diaspora

Diplômé de l’Ecole de diplomatie et de relations internationales de l’université Seton Hall,  Erick Agbleke vient de passer son été comme stagiaire à l’ambassade américaine à Lomé.

Aného : une nouvelle vie pour la ville tricentenaire ?

Culture

Dans une thèse de doctorat présentée récemment, un étudiant togolais propose d'injecter 700 millions dans la réhabilitation culturelle d'Aného.

Le Togo s'est débarrassé des CFC

Environnement

Le Togo est parvenu à se débarrasser presque totalement des CFC (chlorofluorocarbone), a annoncé André Johnson, le ministre de l’Environnement.