Solution radicale

13/07/2007
Solution radicale

L'Autorité transitoire de régulation des postes et télécommunications du Bénin (ATRPT-Bénin) a suspendu dans la nuit du jeudi à vendredi les activités de deux opérateurs de téléphonie mobile, MTN et Moov, pour "non-respect" de la convention et des cahiers de charges. Une mesure radicale qui guète aussi Moov au Togo. Vendredi matin, plus aucun appel n'était possible sur les réseaux de Moov et MTN. Nous ne sommes pas parvenus à un accord avec l'Etat béninois qui nous demande de payer en moins d'une semaine 30 milliards de FCFA (45,8 millions d'euros) en révision des accords d'exploitation, ce qui est impossible", déclarait jeudi soir un responsable de Moov.

Mardi dernier l'ATRPT avait invité les deux opérateurs à se conformer sous huitaine à leurs cahiers des charges. "Passé ce délai, l'ATRPT-Bénin prendra des sanctions supplémentaires pouvant aller jusqu'au retrait de la licence", avertissait l'organisme.Selon ce dernier, les deux opérateurs ont violé des dispositions de leur cahier des charges qui stipule entre autre que "tout projet de cession doit être notifié à l'autorité de régulation par le titulaire de la licence et que la licence d'exploitation ne peut être cédée ou transférée qu'après approbation de l'autorité de régulation".

Moov est confronté exactement à la même situation au Togo. Si elle a repris les activités de Telecel en décembre 2006, elle ne peut se prévaloir d'un rachat de la licence.

Pour le moment, les autorités togolaises n'ont pas suspendu le signal se contenant de mettre en demeure l'opérateur GSM de se mettre en conformité avec la loi. Les abonnés à Moov peuvent donc utiliser leur mobile normalement.

Mais si un accord n'intervenait pas rapidement, une issue à la béninoise n'est pas à exclure.

Moov, formé du partenariat entre le groupe ivoirien Atlantique et l'opérateur de Dubaï Etisalat, a racheté fin 2006 une partie du réseau Telecel comprenant les pays suivants : Côte d'Ivoire, Togo, Burkina, Centrafrique, Gabon, Bénin et Niger

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un nouveau marché pour la ville de Bafilo

Développement

L’Etat va investir 450 millions de Fcfa pour la construction du nouveau marché de Bafilo (Nord du Togo, 26.000 habitants).

Le 2 février met les petits plats dans les grands

Tourisme

L’hôtel du 2 février (ex-Radisson Blu) organise à partir de ce samedi une semaine gastronomique pour découvrir les saveurs du Togo et du monde entier.

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.