Success stories africaines

26/05/2010
Success stories africaines

Si les multinationales Coca Cola, Nestlé ou Unilever sont implantées en Afrique depuis des décennies sans affronter une grande concurrence, les choses pourraient bien changer avec le développement rapide de groupes africains déterminés à tailler des croupières aux géants européens ou américains.
Dans son édition de mercredi, le Wall Street Journal, consacre un dossier à toutes ces entreprises africaines qui sont en train de conquérir le continent.
Le quotidien financier cite, notamment, les succès enregistrés par la chaine de supermarchés kenyane Nakumatt Holdings (350 millions de dollars de revenus en 2009) implantée dans toute l’Afrique de l’Est, par l’opérateur mobile MTN (17 pays et 15 milliards de dollars de revenus l’année dernière) ou encore par la société sud-africaine Spur qui possède 348 restaurants en Afrique.
Le journal évoque également les success stories en Afrique de l’Ouest dont celle d’Ecobank, dont le siège se trouveau Togo.
Cet établissement qui dispose de 27 agences en Afrique a une capitalisation de 9 milliards de dollars, indique le Wall Street.

En photo : le chantier du futur siège d’Ecobank à Lomé

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les nouvelles tendances du tourisme mondial

Tourisme

Comme chaque année, le Togo sera présent au Salon IFTM Top Resa qui se déroule du 25 au 28 septembre à Paris.

Il est important de savoir d’où l’on vient

Diaspora

Diplômé de l’Ecole de diplomatie et de relations internationales de l’université Seton Hall,  Erick Agbleke vient de passer son été comme stagiaire à l’ambassade américaine à Lomé.

Aného : une nouvelle vie pour la ville tricentenaire ?

Culture

Dans une thèse de doctorat présentée récemment, un étudiant togolais propose d'injecter 700 millions dans la réhabilitation culturelle d'Aného.

Le Togo s'est débarrassé des CFC

Environnement

Le Togo est parvenu à se débarrasser presque totalement des CFC (chlorofluorocarbone), a annoncé André Johnson, le ministre de l’Environnement.