Suivez le guide

07/01/2012
Suivez le guide

Le Togo doit impérativement relancer son industrie du tourisme. A la construction et à la rénovation d’hôtels s’ajoutent l’aménagement des réserves et des centres d’accueil en région, la formation des agences locales qui sont les réceptifs et la négociation d’accords avec les compagnies aériennes.

Derniers maillons de cette chaîne, la promotion de la destination Togo auprès des tours opérateurs internationaux, des guides touristiques et des médias spécialisés.

C’est dans ce cadre qu’une quinzaine de responsables français et belges du secteur effectuent à partir de samedi une tournée d’une semaine dans le pays.

Ils se rendront, notamment, à Bafilo, à Kara, à Notsé, à Kpalimé et, bien sûr, à Lomé.

La délégation comprend des représentants des tours opérateurs « Terre d’Afrique » (Belgique), Parfums du monde, Explorator Voyages ou Nomade Aventure et des journalistes (Travel Magazine, La Lettre du Tourisme, We) ainsi qu’un responsables du Guide Bleu (Hachette).

« Le tourisme a été très affecté par la crise qu’a connu le Togo à partir du début des années 90. Nous avons souffert pendant près de 2O ans. L’heure est désormais à la reconquête. Le Togo dispose de tous les atouts pour séduire une clientèle à la recherche d’une destination authentique ; le Togo est également idéal pour l’écotourisme, très prisé des Européens », explique Batienne Kpabré Silly, le ministre du Tourisme.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.